Emilie-Romagne : pari manqué pour Matteo Salvini

Emilie-Romagne : pari manqué pour Matteo Salvini
Tous droits réservés euronews
Par Maxime Biosse Duplan
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le dirigeant de la ligue n'est pas parvenu à faire passer à (l'extrême) droite cette région bastion de la gauche, et mettre ainsi en danger le gouvernement italien.

PUBLICITÉ

Un sourire sur le visage de Matteo Salvini, mais un sourire un peu crispé. Le dirigeant du parti d'extrême droite italienne la Lega n'est pas parvenu, comme il l'espérait, à prendre aux mains de la gauche la région d'Emilie Romagne. Sa candidate Lucia Borgonzoni n'a obtenu que 43,6% des suffrages.

"Il est clair, a déclaré Matteo Salvini, qu'il y a eu un virage à gauche, nous en prenons note et nous avons hâte de nous confronter aux autres aux élections générales".

Fort d'une longue carrière au sein du Parti démocrate, président de la région, c'est Stefano Bonaccini qui sort en tête avec 51.4% des voix.

Une victoire de la droite en Emilie Romagne aurait pu annoncer la chute du gouvernement italien, déjà fragilisé par les déboires du parti Cinq Etoiles, membre de la coalition mais en perdition dans les urnes.

En Calabre, c'est une femme de droite, du parti Forza Italia, qui devient gouverneur. La Lega, là aussi, se retrouve à la traîne, ce qui a fait dire à Giuseppe Conte, le chef du gouvernement italien, que cette double élection régionale avait montré que le parti de Salvini avait commencé une parabole descendante.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Matteo Salvini survit à une motion de défiance sur ses liens avec Moscou

La Moldavie prend de nouvelles mesures contre l'ingérence russe à l'approche du référendum sur l'UE

Les conservateurs de Droit et Justice en tête des élections locales polonaises