DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Économie circulaire : l'UE mise sur les emballages plastiques durables

euronews_icons_loading
Économie circulaire : l'UE mise sur les emballages plastiques durables
Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

Pour ce nouvel épisode, Business Planet s'est rendu en Autriche pour voir comment une grande entreprise familiale tente de transformer le problème de la pollution des emballages plastiques en une opportunité commerciale durable et respectueuse de l'environnement.

L'économie moderne ne pourrait guère fonctionner sans le plastique. Toutefois, les déchets qu'ils génèrent et leur impact environnemental ont entraîné de nombreuses critiques dans l'opinion publique. Des méthodes innovantes de production, de réutilisation et de recyclage du plastique sont donc nécessaires pour changer la relation des consommateurs avec ce matériau essentiel.

Développer les emballages durables

La société autrichienne ALPLA est l'un des leaders mondiaux dans le développement et la production de solutions d'emballage plastique. Présente aujourd'hui dans 46 pays, l'entreprise s'est engagée à développer des système d'emballage durable et innovants.

L'un de ses produits phares sont les bouteilles en PET, un plastique recyclé et recyclable. "Ce qui est bien avec le PET, c'est qu'il est facilement recyclable, et qu'on peut le réutiliser plusieurs fois. La production de ce matériau recyclé entraîne une réduction d'environ 90% des émissions de CO2. C'est donc une contribution importante pour la protection du climat", explique Christoph Hoffman, directeur de la stratégie d'entreprise, de la durabilité et de l'économie circulaire chez ALPLA.

Euronews
Les locaux d'ALPLA, en Autriche.Euronews

L'économie circulaire comme solution

L'entreprise s'est associée à Nöm, une laiterie autrichienne qui utilise les bouteilles en PET pour ses produits laitiers. Pour Erik Hofstädter, directeur de la stratégie et de l'innovation chez Nöm, le plastique présente des avantages que n'ont pas le verre ou le carton : "Par rapport à la bouteille en verre, nous économisons 20% de CO2 au total, et nous aurions besoin de 23 fois plus de camions que ce ce que nous utilisons pour transporter les bouteilles en PET."

Les points forts du plastique, comme ses qualités protectrices et sa durabilité, sont aussi ses points faibles d'un point de vue environnemental. C'est pour cette raison que les solutions circulaires, comme le recyclage multiple, sont vitales. "Notre vision est de produire les emballages les plus durables possibles. Nous renforçons en permanence nos activités de recyclage et développons des innovations en utilisant moins de matière", indique Christoph Hoffman.

Recycler 10 millions de tonnes de plastique

ALPLA et le Conseil européen de l'industrie chimique sont tous deux signataires de la Circular Plastics Alliance. Le but de l'initiative, signée par plus de 175 organisations représentant l'industrie, le monde universitaire et les pouvoirs publics, est de recycler 10 million de tonnes de plastiques au sein de l'Union Européenne d'ici 2025.

Euronews

Pour Sylvia Hofinger, directrice général du Conseil européen de l'industrie chimique, le plastique ne mérite pas sa mauvaise réputation : "Les plastiques sont indispensables, pour la protection du climat, les téléphones portables, les produits médicaux. Nous avons donc besoin d'une solution intelligente afin de pouvoir utiliser les avantages du plastique et en même temps les empêcher d'être rejetés dans l'environnement. L'économie circulaire, c'est précisément cette solution intelligente", affirme-t-elle.

L'Europe prévoit d'adopter dans l'année un plan d'action pour l'économie circulaire. Il comprendra des mesures destinées à réduire l'usage des matériaux et à les réutiliser, avant même l'étape du recyclage.

La parole de l'expert

Euronews
Sylvia Hofinger, directrice générale du Conseil européen de l'industrie chimiqueEuronews

Sylvia Hofinger est la directrice générale du Conseil européen de l'industrie chimique, signataire de la Circular Plastics Alliance (CPA). Business Planet l'a interrogé sur la CPA, et comment elle pourrait améliorer la quantité des plastiques recyclés en Europe.

Paul Hackett, Euronews :Qu'est-ce que la Circular Plastics Alliance exactement ?

Sylvia Hofinger, directrice générale du Conseil européen de l'industrie chimique : La "Circular Plastics Alliance" c'est une association qui regroupe aujourd'hui plus de 170 acteurs de l'industrie européenne des plastiques, et qui ont une vision : accroître le recyclage et l'économie circulaire dans l'Union européenne. La Commission européenne soutient cette vision. Aujourd'hui, tous les acteurs se sont fixé pour objectif de recycler dix millions de tonnes de plastique dans l'UE d'ici 2025 et de les remettre sur le marché.

Une énorme quantité de plastique se retrouve dans l'environnement, notamment dans nos rivières et nos océans. Ne devrions-nous pas tout simplement utiliser moins de plastique, plutôt que d'en recycler davantage ?

Il faut voir les choses de manière nuancée. Bien sûr, le plastique n'a absolument pas sa place dans l'environnement. En revanche, le plastique a des propriétés si convaincantes pour les produits qu'il est devenu le matériau le plus utilisé. Nous avons besoin des plastiques dans les technologies environnementales, pour la protection du climat, en médecine, mais aussi pour les produits de tous les jours comme les téléphones portables. Cela signifie que nous avons besoin d'une solution intelligente afin de pouvoir utiliser les avantages du plastique, tout en empêchant qu'il ne se retrouve dans l'environnement. C'est exactement ce que nous sommes en train de créer grâce à l'économie circulaire : une situation gagnant-gagnant pour les gens et l'environnement.

Pensez-vous qu'on s’inquiétera moins du plastique à l'avenir ?

Je suis optimiste quant à l'avenir : je crois que si nous parvenons à établir avec succès une économie circulaire, nous convaincrons à nouveau les gens que le plastique est un matériau précieux. Bien trop précieux pour être jeté. Permettez-moi de vous donner un exemple. Dans le cas des emballages alimentaires, l'empreinte écologique des aliments est généralement trente fois plus importante que celle de l'emballage. Si nous économisons sur les emballages, nous ne faisons pas du bien à l'environnement et au climat si davantage de nourriture est gâchée. En d'autres termes, nous devons revenir à une discussion fondée sur les faits. Les gens se rendront alors certainement compte que les plastiques présentent des avantages. Mais une chose est claire : nous devons faire en sorte qu'ils ne pénètrent plus dans l'environnement

Éléments-clés

  • Dans l'UE, plus de 50 millions de tonnes de plastiques sont utilisées chaque année. Plus de 25 millions de tonnes de déchets plastiques sont collectées chaque année, mais moins d'un tiers est recyclé.
  • La Circular Plastics Alliance (CPA) est une initiative soutenue par la Commission européenne, qui vise à faire passer le marché européen des plastiques recyclés à 10 millions de tonnes d'ici 2025. L'alliance comprend actuellement plus de 178 organisations représentant l'industrie, le monde universitaire et les pouvoirs publics.

  • Le "Green Deal", récemment publié par l'UE, souligne la nécessité de mobiliser l'industrie pour parvenir à une économie circulaire et neutre sur le plan climatique, axée sur les secteurs à forte intensité de ressources tels que le plastique. En mars 2020, la Commission adoptera un plan d'action sur l'économie circulaire qui comprendra une politique de produits durables visant à donner la priorité à la réduction et à la réutilisation des matériaux, avant leur recyclage.

Liens utiles