DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : en Espagne, les services d'urgence saturent

euronews_icons_loading
Covid-19 : en Espagne, les services d'urgence saturent
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

Face à l'épidémie de coronavirus qui gagne du terrain en Espagne, les services d'urgence de la capitale sont de plus en plus sollicités. Les professionnels de santé exigent davantage de personnel et de ressources pour faire face au nombre croissant de cas. Il y en a plus de 1000 dans la région.

"Nous travaillons sept heures pendant la journée et dix heures la nuit. Nous pouvons travailler jusqu'à cinq jours en continu" indique Jesus Garcia Ramos, du syndicat des infirmiers de Madrid. "Cette charge de travail, ainsi que le port de lunettes et de masques de protection est épuisant. C'est devenu insupportable pour les professionnels de la santé. S'ils n'attrapent pas le coronavirus, ils finiront par être en arrêt maladie pour épuisement" estime-t-il.

Les urgences saturées

Les autorités sanitaires prévoient une augmentation du nombre de cas ce week-end, et un pic des contaminations au cours des trois prochaines semaines. Le centre d'appel téléphonique pour le coronavirus a été sollicité plus de 20 000 fois, mais de nombreuses personnes sont quand même allées aux urgences et ont saturé les services.

"Si un patient arrive aux urgences après un AVC et qu"il y a trois fois plus de personnes, il est difficile de mettre en place un système pour hiérarchiser efficacement les patients" explique le docteur Esther Ramos, cheffe de service à l'hôpital La Paz de Madrid.

1 milliard d'euros pour le système de santé espagnol

Le gouvernement a prévu une enveloppe d'un milliard d'euro pour le système de santé et s'est engagé à fournir un nombre suffisant de lits et d'équipements de protection. Mais les médecins exhortent le public à ne pas se rendre dans les hôpitaux à moins que cela ne soit absolument nécessaire. Au total, 4,2 milliards d'euros seront débloqués directement par l'Etat - dont près de 3 milliards destinés aux systèmes de santé régionaux. Le montant des reports d'impôts et de cotisations pourrait atteindre 14 milliards environ.

Des mesures de confinement

Depuis jeudi soir les quelque 66 000 habitants de quatre municipalités de Catalogne (Igualada, Odena, Santa Margarida de Montbui et Vilanova del Cami) "ne peuvent pas quitter leur agglomération" mais ne sont pas confinés à domicile, a annoncé la protection civile de cette région du nord de l'Espagne, devenue un des pays d'Europe les plus touchés par la pandémie. Le dernier bilan publié jeudi soir recensait 3.052 cas tandis que le nombre de morts était passé à 84 (bilan effectué jeudi soir), près du double des 48 décès enregistrés la veille.

Dans la foulée de Madrid, la région la plus touchée, toutes les autres régions ont annoncé la fermeture des écoles et des universités au plus tard lundi. Les autorités sanitaires espèrent que le télétravail et l'interdiction des rassemblements publics de plus de 1 000 personnes dans les régions les plus touchées suffiront à contenir la propagation du virus.