DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : au moins 6 507 décès en France depuis le début de l'épidémie de Covid-19

Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Un patient pris en charge à son arrivé à l'hôpital Henri Mondor à Créteil dans la banlieue de Paris, le 3 avril 2020.
Un patient pris en charge à son arrivé à l'hôpital Henri Mondor à Créteil dans la banlieue de Paris, le 3 avril 2020.   -   Tous droits réservés  LUDOVIC MARIN/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Après 18 jours de confinement, la France a comptabilisé 588 décèsdans ses hôpitaux lors des dernières 24 heures selon le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon. Depuis le début de la pandémie, ce sont donc 5 091 personnes qui sont décédées dans les établissement hospitaliers des suites du Covid-19, selon le dernier bilan communiqué ce vendredi par les autorités françaises.

Ce nombre des décès enregistrés en 24h communiqué aujourd'hui est plus élevé que ceux du 2 avril (+471), du 1er avril (+509 décès) et du 31 mars (+499 décès).

Au moins 1 400 décès dans les Ehpad et établissements médico-sociaux

A ce bilan en milieu hospitalier s'ajoute les décès dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Jérôme Salomon, a ainsi indiqué lors de son point quotidien sur la situation qu'au moins 1 416 personnes sont mortes dans les Ehpad et autres établissements médico-sociaux français depuis le premier mars. Ces chiffres officiels en la matière sont très partiels car de nombreux établissement n'ont pas encore fait remonter leurs informations.

Plus de 27 000 personnes toujours hospitalisées

Au total 27 432 personnes sont hospitalisées en France (+1 186 en 24 heures) dont 6 662 sont en réanimation, soit 263 de plus en un jour, une hausse qui ralentit toutefois depuis lundi.

"Le besoin permanent de trouver de nouvelles places (en réanimation ndlr) augmente moins rapidement", a ainsi relevé Jérôme Salomon ce vendredi.

Au total, près de 65 000 cas ont été confirmés dans le pays, mais la France a une politique de test très restrictive, notamment en raison du manque d'équipement. Beaucoup de personnes ayant une suspicion de covid-19 consultent un médecin généraliste sans être testées. Selon Santé Publique France, estime à 90 607 le nombre de cas de COVID-19 ayant consulté un médecin généraliste au cours de la semaine du 23 au 29 mars, sans préciser si certaines de ces personnes ont ensuite été testées ou amenées à être hospitalisées et donc comptabilisées parmi les 65 000 cas cités plus haut.