DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Europe s'organise contre la pénurie en produits frais

euronews_icons_loading
L'Europe s'organise contre la pénurie en produits frais
Tous droits réservés  CHRIS KNIGHT/AP
Taille du texte Aa Aa

Face à des rayons vides, les producteurs et les consommateurs européens s'inquiètent de plus en plus. Quelle fiabilité pour l'approvisionnement en marchandises alors que la pandémie se poursuit et que les règles de confinement se prolongent ?

La semaine dernière, le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a pris des mesures pour répondre à ces préoccupations :

"Il n'y a pas eu de pénurie alimentaire en France, et il n'y en aura pas. C'est l'engagement que nous avons pris avec le ministre de l'Agriculture. Cet engagement a été tenu grâce à la mobilisation exceptionnelle de toute la chaîne alimentaire. Et je pense que c'est un motif de fierté pour nous tous de dire qu'en France, la sécurité alimentaire est garantie, même en temps de crise."

Tous les membres de l'Union Européenne ne peuvent pas en dire autant, comme l'Allemagne, qui doit faire venir 40 000 travailleurs saisonniers de Bulgarie ou de Roumanie en période de récoltes.

La Commission européenne a rapidement réagi pour classer comme essentielle la chaîne d'approvisionnement alimentaire une décision qui a permis d'assurer un flux de marchandises presque normal et de réduire les longues files d'attente aux frontières.

Mais Les géants de l'industrie affirment que l'absence de mesures unifiées représente un danger, ils demandent l'assouplissement des interdictions de circulation dans l'Union pour parer aux pénuries de main-d’œuvre.

"C'est un problème très important, reconnaît Philippe Binard, le secrétaire général de l'Association Européenne des Produits Frais. Il dépendrait des États membres de fournir les règles pour déplacer les travailleurs saisonniers au bon endroit. Si nous n'avons pas de saisonniers disponibles immédiatement, nous aurons forcément plus de pertes alimentaires. Si nous ne préparons pas nos vergers pour la production d'été et d'automne, nous irons vers un manque de produits dans les rayons et cela pourrait entraîner mécaniquement une augmentation des prix".

Les nouvelles contraintes en matière de sécurité et d'éloignement social posent à l'industrie d'autres défis qui compliquent la mise en rayon des aliments.

Et le problème ne menace pas seulement l'Europe. Partout, les porte-conteneurs peinent à prendre la mer, davantage de nourriture risque d'être gaspillée.

Que peut-on faire ? Une des réponses serait d'augmenter la production.

Selon les experts de la chaîne d'approvisionnement, il s'agit là d'une étape essentielle pour reprendre une production normale en douceur une fois la pandémie terminée.