EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Autriche : tests de dépistage du coronavirus disponibles à 190 euros l'unité

Autriche : tests de dépistage du coronavirus disponibles à 190 euros l'unité
Tous droits réservés screenshot via ORFORF
Tous droits réservés screenshot via ORF
Par euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A l'aéroport de Vienne, pour éviter le placement en quarantaine, un test de dépistage est disponible pour les arrivants. Mais ils devront d'abord débourser près de 200 euros pour se le procurer.

PUBLICITÉ

Si le déconfinement a débuté dans de nombreux pays, certains, comme l'Autriche, ne baissent pas la garde pour autant. A l'aéroport de Vienne par exemple, les voyageurs entrants doivent présenter un certificat médical datant de moins de quatre jours indiquant un résultat Covid-19 négatif, sinon commence pour eux la quarantaine, à moins qu'ils n'acceptent un test de dépistage qui leur est proposé.... ou plutôt vendu près de 200 euros.

"C'est cher, c'est vrai, mais chaque voyageur doit aujourd'hui inclure dans ses frais de déplacement, des coûts liés à la santé. Tant que cette crise ne sera pas terminée, nous devrons adapter des mesures à la période que nous vivons actuellement. Et nos mesures semblent plutôt bonnes puisque l'Autriche est l'un des pays qui s'en sort le mieux pour le moment", a réagit sur l'antenne d'euronews, l'eurodéputé Lukas Mandl, membre du Parti populaire autrichien (PPE).

Un constat que ne partage pas un autre eurodéputé, pour qui vendre des tests de dépistage est tout sauf une bonne mesure, à l'heure ou le coronavirus accroît déjà les inégalités sociales.

"Ce n'est pas une fa çon juste de gérer la crise. La crise a déjà des impacts divers sur les différentes classes sociales et avoir suffisamment de moyens pour pouvoir se payer une sortie de quarantaine, n'est certainement pas une solution", estime Michael Bloss, eurodéputé vert.

Pour ou contre les tests payants. La mesure fait en tout cas polémique en Autriche, pays qui a néanmoins relativement bien réussi à contenir son épidémie de coronavirus en procédant notamment à des tests massifs de dépistage dès les premiers cas révélés.

L'Autriche a été l'un des premiers pays à déconfiner et cherche par tous les moyens à éviter une deuxième vague de contamination.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L’Italie en passe de négocier un nouvel ajustement budgétaire avec l’Union européenne

COVID-19 : Rishi Sunak défend son action et relativise son rôle

Covid-19 : rebond épidémique, l'OMS appelle à la vigilance