DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les koalas, disparus en 2050 ?

Des koalas
Des koalas   -   Tous droits réservés  Rob Griffith/2011 AP
Taille du texte Aa Aa

Les koalas sont sans doute les plus célèbres habitants des forêts d'eucalyptus du sud-est et de l'est de l'Australie. Mais une nouvelle étude révèle qu'en raison de la disparition progressive de leur habitat, ces marsupiaux pourraient disparaître dans l'État de Nouvelle-Galles du Sud (NSW) d'ici 2050.

Le défrichement des terres pour l'agriculture ainsi que le développement urbain et des activités minières ont déjà eu des répercussions négatives sur le milieu naturel des koalas. Au cours de l'année dernière, la saison prolongée des feux de forêt a rendu la préservation des terres existantes encore plus difficile, car une grande partie d'entre elles ont été détruites.

Au moins 5 000 koalas sont morts lors de ces incendies et un quart de leur habitat a été détruit dans tout l'État de Nouvelle-Galles du Sud.

La sécheresse provoquée par le changement climatique dans la région a également conduit à la prise en charge par des services vétérinaires de nombreux koalas sous-alimentés et déshydratés, selon le rapport, car ils ne sont plus en mesure de recevoir une hydratation adéquate à partir des feuilles d'eucalyptus qu'ils consomment.

La situation a "radicalement changé"

L'étude prévient à présent que cette disparition "dévastatrice" pourrait signifier que les générations futures ne verront plus jamais de koala à l'état sauvage.

"Il est indéniable que la situation des koalas a radicalement changé. Les preuves ne pourraient pas être plus claires", écrit Cate Faehrmann, présidente de la commission du MLC, dans l'avant-propos du rapport.

Ce texte propose 42 recommandations pour assurer l'avenir du koala et exhorte le gouvernement australien à soutenir ses projets en Nouvelle-Galles du Sud. Elles incluent la création d'un parc national dédié aux koalas près du fleuve George, l'allocation de fonds pour explorer l'utilisation de drones pour détecter et sauver ces animaux, et la mise à disposition de ressources adéquates à des groupes clés tels que le Biodiversity Conservation Trust .

"Les koalas ont subi des pressions incessantes en Nouvelle-Galles du Sud", a déclaré Stuart Blanch, porte-parole du WWF, à Euronews Living. Elles étaient "déjà sur la voie de l'extinction" avant même les feux de forêt dévastateurs. Il faudra beaucoup de temps pour que les zones brûlées se rétablissent complètement, donc "un bush intact n'a jamais été aussi important", dit-il.

"Le gouvernement de la Nouvelle-Galles du Sud n'a pas réussi à empêcher que l'habitat principal des koalas soit rasé au bulldozer sur des terres privées ou abattu dans les forêts domaniales côtières. Pas d'arbres, pas de koalas", souligne M. Blanch.

Un des animaux les plus menacés par le changement climatique

Décrit comme "solide, complet et opportun" par le WWF, le rapport précède un autre document publié cette semaine qui réévaluera les lois environnementales nationales de l'Australie. Le gouvernement australienne procède en effet tous les dix ans à une révision de la loi sur la protection de l'environnement et la conservation de la biodiversité.

Les koalas sont classés comme vulnérables par l'Union internationale pour la conservation de la nature, qui désigne de plus cette espèce comme l'un des dix animaux les plus menacés par le changement climatique. Le WWF demande par ailleurs au gouvernement australien de protéger d'urgence l'habitat des koalas et d'augmenter le financement des sylviculteurs qui conservent activement les arbres où vivent les koalas.

Le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud a déclaré qu'il examinerait le rapport et qu'il y répondrait "en temps voulu", a déclaré à Reuters une porte-parole de la Première ministre de l'État, Gladys Berejiklian. Elle a ajouté que 44 millions de dollars australiens, soit 26,8 millions d'euros, ont déjà été engagés dans une stratégie de protection des koalas.