DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Aux Canaries, le tourisme meurtri redémarre

euronews_icons_loading
Aux Canaries, le tourisme meurtri redémarre
Taille du texte Aa Aa

Ses plages se repeuplent peu à peu. Les touristes commencent à revenir aux Canaries dans un contexte particulier. Mais aucun test ni quarantaine ne sont requis pour accéder à ce chapelet d'îles espagnoles.

Dans les hôtels et les lieux publics de Grande Canarie, l'heure est cependant à la vigilance : prise de température, masques et bonne distance, sont instaurés afin de susciter la confiance des visiteurs.

"L'hôtel est très sûr", assure un touriste allemand, "c'est une bonne période pour venir ici".

Seule la moitié des hôtels s'apprêtent à rouvrir cet été dans l'archipel.

Certains hôtels, rouverts depuis quelques jours, ont limité le taux d'occupation à 50 % pour pouvoir assurer une distance suffisante entre les clients.

"C'est un moyen de relancer le tourisme dans le sud de l'île", indique Enrique Montes, directeur d'hôtel. "Il est évident que ce n'est pas le critère économique qui prime, car les mesures de sécurité sont essentielles, et c'est en ce sens que nous travaillons".

Le confinement a touché 290 000 actifs, soit la moitié des professionnels de l'île. Pablo vient de retrouver son emploi après des mois de chômage technique : "Je m'attendais à pire", affirme-t-il, "on voit que les clients recommencent doucement à consommer, on voit qu'il y a aussi de l'appréhension, mais on continue à travailler en appliquant les règles, c'est la seule solution".

En Espagne, l'économie va perdre 83 milliards d'euros cette année et les recettes touristiques devraient plonger de 70%, d'après l'Organisation Mondiale du Tourisme qui espère à moyen terme recueillir les fruits d'une politique de précaution.

"Le risque d'une augmentation des cas de Covid-19 est moindre, car il y a plus de contrôle", estime Zurab Pololikashvili, secrétaire général de l'Organisation Mondiale du Tourisme. "Les gens sont plus responsables, et les touristes aussi. Cette année sera très difficile, mais nous sommes optimistes sur les capacités du tourisme. Il peut se rétablir très rapidement et à long terme, il y aura un retour à la normale".

Seuls 30% des vols habituels sont assurés en ce moment. Pour ce territoire dont l'économie repose essentiellement sur le tourisme, les aides sont vitales.

"Le secteur du tourisme attend les décisions qui seront prises lors du prochain Conseil européen sur le plan de relance", explique Cristina Giner, reporter pour Euronews. "On s'attend à ce que Bruxelles accorde des fonds importants à ce secteur, en particulier aux régions périphériques comme les Canaries".