DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Londres réimpose la quatorzaine aux voyageurs en provenance d'Espagne

euronews_icons_loading
Londres réimpose la quatorzaine aux voyageurs en provenance d'Espagne
Tous droits réservés  AP / Manu Fernandez
Taille du texte Aa Aa

A l’aéroport de Madrid, les voyageurs à destination du Royaume-Uni sont en pleine confusion. Dans la nuit de samedi à dimanche, le gouvernement britannique a placé l’ensemble du territoire espagnol sur la liste des pays « à risque ».

Toutes les personnes en provenance d’Espagne doivent s’isoler pendant deux semaines, une fois sur le sol britannique :

"Je comprends pourquoi ils l'ont fait, je pense qu'il est très important d'arrêter la propagation de l’épidémie, mais c'est vraiment ennuyeux qu'il n'y ait eu absolument aucun avertissement. J'ai réservé ce vol depuis des semaines et hier soir, ils m'ont soudainement dit qu'il fallait se mettre en quarantaine, qu'il n'y avait rien à faire. Je ne peux pas aller travailler. Alors oui, c'est problématique", déclare Helena, une touriste britannique interrogée à l'aéroport de Madrid.

Une mesure entrée en vigueur à minuit, quelques heures seulement après son annonce. Les passagers qui souhaitaient se rendre en Grande-Bretagne, sont pris de court.

L’Espagne connaît une recrudescence des cas de coronavirus dont plus de la moitié ont été enregistrés en Catalogne, là où la principale ville, Barcelone, a été reconfinée par les autorités.

Une reprise de l’épidémie qui risque d’affecter l’économie espagnole : le tourisme représente 12% de son PIB.