EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Deux personnes tuées par balles lors d'une troisième nuit d'émeutes à Kenosha

Deux personnes tuées par balles lors d'une troisième nuit d'émeutes à Kenosha
Tous droits réservés Morry Gash/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Morry Gash/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par Sandrine DelormeLouise Minier avec AFP, APTN
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Kenosha est la ville américaine du Wisconsin où l'afro-américain Jacob Blake a été grièvement blessé par balles. Sa famille annonce qu'il est paralysé et appelle au calme.

PUBLICITÉ

Kenosha, dans le Wisconsin aux Etats-Unis, a été le théâtre d'une troisième nuit d'émeutes au cours de laquelle deux personnes ont été tuées, a indiqué la police. Jacob Blake, l'Afro-américain sur lequel un policier a tiré à 7 reprises, est paralysé, selon l'avocat de la famille. Une nouvelle qui n'apaise en rien la colère des centaines de personnes qui sont descendues dans les rues. Le gouverneur a déclaré l'état d'urgence après avoir appelé au calme et l'arrivée de 125 militaires de la garde nationale.

Lors d'un point presse, Benjamin Crump, l'avocat de Jacob Blake, blessé devant ses enfants, a expliqué que l'homme de 29 ans avait dû subir plusieurs opérations :

"Le diagnostic médical à ce jour, c'est qu'il est paralysé. Ce sera un miracle pour Jacob Blake Junior s'il remarche un jour".

Sa colonne vertébrale a été touchée, de même que des organes internes. Ces 7 coups de feu à bout portant, incompréhensibles, ont ravivé le combat Black Lives Matter dans différentes villes américaines.

La famille Blake va porter plainte contre le département de la police, elle demande l'arrestation du policier qui a tiré et le licenciement des autres.

Mais, lors du point presse, la mère de Jacob Blake a appelé à l'apaisement :

"Si Jacob savait ce qui se passait et jusqu'où cela va, la violence, les destructions, il aurait été très mécontent. A tous les policiers, je prie pour vous et vos familles."

Mardi, tout un quartier a été bouclé alors que l'air état empli de fumée.

Le dernier bilan des émeutes fait état de 34 départs de feu et d'une trentaine de commerces et habitations endommagées selon les pompiers.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Violences entre manifestants pro-israéliens et pro-palestiniens sur le campus UCLA

La police déloge des étudiants propalestiniens de l'université de Columbia

Les manifestations pour sauver la planète lancent la semaine du climat à New York