Bélarus : le soutien contesté de Moscou

Bélarus : le soutien contesté de Moscou
Tous droits réservés AP/TUT.by
Par Anne-Lise Fantino
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La mobilisation se poursuit au Bélarus, pour réclamer le départ d'Alexandre Loukachenko et contester le soutien que le chef de l'Etat demande ouvertement au Kremlin.

PUBLICITÉ

La mobilisation ne faiblit pas au Bélarus, malgré la dureté de la répression. Ce dimanche, près de 100 000 personnes ont défilé dans les rues de Minsk, pour le cinquième week-end d'affilée. Des rassemblements également observés dans d'autres villes du pays, qui visaient à contester la réélection d'Alexandre Loukachenko, mais aussi la rencontre prévue ce lundi à Sotchi entre Vladimir Poutine et le président bélarus.

Mais la répression ne semble pas décourager les manifestants : cette fois, près de 400 d'entre eux ont été arrêtés.

Pour Svetlana Tikhanovskaya, cheffe de file de l'opposition qui a dû s'exiler en Lituanie, les forces de l'ordre doivent désormais choisir le camp.

Le président bélarus Alexandre Loukachenko, fragilisé par ce mouvement d'une ampleur inédite, en appelle aujourd'hui au soutien de Moscou. Les discussions avec le Kremlin devraient porter sur plusieurs dossiers économiques, notamment sur celui de l'énergie, mais à terme, les questions de défense resteront l'enjeu majeur de ce rapprochement.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un prisonnier politique bélarusse meurt d'une pneumonie faute de soins médicaux

Le Bélarus accusé d'envoyer des enfants ukrainiens s'entraîner avec son armée

Loukachenko "couvre les arrières" de Poutine