DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

"Octabka" : 10 000 manifestants dans les rues de Sofia pour la fête de l'indépendance bulgare

euronews_icons_loading
Manifestation anti-gouvernementale à Sofia, 22 septembre 2020
Manifestation anti-gouvernementale à Sofia, 22 septembre 2020   -   Tous droits réservés  Valentina Petrova/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Environ 10 000 manifestants se sont rassemblés dans le centre de Sofia, en Bulgarie. Et c'est en criant "Octabka", "démission", qu'ils ont célébré la fête de l'indépendance.

Quelques bousculades ont eu lieu aux abords du siège du parlement encerclé de trois cordons de policiers anti-émeutes.

Depuis deux mois et demi, des manifestations anti-corruption agitent le pays en réclamant la démission du Premier ministre Boïko Borissov et du procureur général du pays.

"Je suis ici parce que je suis fatiguée d'être ridiculisée et dirigée par de vulgaires voyous, nous voulons que quelque chose change et la seule façon, c'est de sortir dans la rue, du moins pour l'instant", explique une manifestante.

D'autres manifestations anti-gouvernementales ont rassemblé des milliers de personnes dans plusieurs villes de province. Ce mardi était qualifiée par les organisateurs de "troisième journée de la Grande insurrection populaire".

La première, le 2 septembre, a été marquée par des violences qui ont fait près de 200 blessés, policiers et manifestants.

Ces manifestations ont le soutien d'environ deux tiers de la population bulgare selon les derniers sondages, et celui du président bulgare Roumen Radev.

Au pouvoir depuis presque dix ans, le Premier ministre de centre-droit Boïko Borissov, refuse de démissionner "au nom de la stabilité du pays", dans le contexte de la crise liée au Covid-19.

Son mandat expire en mars prochain, et il reproche aux protestataires de manquer de projet politique alternatif.