DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

50 journalistes tués pour avoir fait leur métier en 2020

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
50 journalistes tués pour avoir fait leur métier en 2020
Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

Enquêter et informer, au risque de sa vie, c'est le lot quotidien de milliers de journalistes dans le monde. Comme cet homme au Mexique, au moins cinquante ont été tués cette année dans l'exercice de leur profession. Quasiment tous dans des pays qui ne sont pas en guerre, selon le rapport annuel de l'ONG Reporters Sans Frontières. Et huit son morts au Mexique alors qu'ils ils enquêtaient sur les cartels de la drogue.

Pauline Adès-Mevel, Porte-parole de RSF : "Les journalistes étaient moins présents sur le terrain à cause de la pandémie cette année, mais surtout cette tendance qu'on avait vu poindre les années précédentes et se préciser l'an dernier. 68% donc plus des deux tiers des journalistes tués dans les pays en paix, tout simplement parce qu'ils sont délibérément visés. Ils publient des reportages, des enquêtes qui dérangent, et parce qu'ils diffusent ces informations qui embarrassent certains gouvernements, ils sont visés et éliminés délibérément."

Il n'y a pas que les journalistes d'investigation qui sont visés. Certains couvrant des manifestations comme celles de Black Lives Matter aux États-Unis ou celles des Gilets Jaunes en France ont été délibérément visés. RSF rappelle que des journalistes souffrent d'intimidation et de violence dans le monde entier et appelle tous les gouvernements à faire plus pour la protection des reporters.