DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

En Hongrie, la pandémie a entraîné une hausse de la consommation d'alcool

euronews_icons_loading
En Hongrie, la pandémie a entraîné une hausse de la consommation d'alcool
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Une atmosphère bien morose plane sur le "quartier de la fête" à Budapest. Bars et restaurants sont désespérément vides, contraints de fermer plusieurs mois depuis le début de la pandémie. Mais en Hongrie, comme ailleurs en Europe, la consommation d'alcool a eu tendance à augmenter dans les foyers.

Nora Shenouda, correspondante d'euronews à Budapest : "Si bars et restaurants sont restés fermés une bonne partie de l'année en 2020, les Hongrois, eux, n'ont pas consommé moins d'alcool. Selon de nouvelles études, la quantité d'alcool consommée a augmenté de 75 % rien qu'en février et de 50 % en mars 2020, par rapport à la même période de 2019."

La pandémie a créé de l'anxiété, de l'insécurité et un manque de prévisibilité. Des facteurs qui, ajoutés aux mesures de confinements et à la fermeture des lieux de loisirs, ont encouragé la consommation d'alcool.

La psychologue Anna Zsófia Rácz voit deux types de stratégie d'adaptation face à la crise sanitaire :"Il y a une stratégie d'adaptation axée sur le problème en soi, la pandémie, et une autre basée sur les émotions. Les personnes correspondant à la première catégorie ont généralement un sens pratique. Elles cherchent des solutions et préparent un plan d'action. Les personnes qui correspondent à la deuxième catégorie tentent de réduire leurs sentiments négatifs causés par le stress. Il existe des méthodes efficaces contre le stress, comme l'humour, et d'autres moins efficaces, comme la consommation d'alcool."

La pandémie a eu également un effet nocif pour les personnes souffrant d'addiction et elle a eu tendance aussi à favoriser la consommation de cigarettes et de drogue.