DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Face à la flambée du Covid-19 au Brésil, les activités sont drastiquement réduites à Copacabana

Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Face à la flambée du Covid-19 au Brésil, les activités sont drastiquement réduites à Copacabana
Tous droits réservés  Silvia Izquierdo/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Des contrôles de police et des restrictions pour l'emblématique plage de Copacabana au Brésil.

Rio de Janeiro multiplie les restrictions afin de contenir la flambée de Covid-19. Résultat : bars et restaurants fermés dès 17H, magasins à 20h, interdiction de toute vente ambulante sur les plages et couvre feu de 23H à 5H du matin. Le Brésil est le deuxième pays au monde le plus endeuillée avec plus de 260 000 morts.

Rio et ses presque 7 millions d'habitants est l'une des dernières villes à prendre des mesures au Brésil, le pays a battu cette semaine des records de mortalité avec 1 900 décès mercredi. Le pays est au bord de l'effondrement sanitaire avec un président qui continue de minimiser la crise. Quand à la vaccination, seules 2 millions de personnes sur 212 millions d'habitants ont reçu les deux injections.

"Toutes les mesures annoncées aujourd'hui n'ont qu'un objectif: nous assurer que 2021 ne sera pas la répétition du génocide qui a eu lieu en 2020 à Rio de Janeiro", a déclaré le maire Eduardo Paes, entrée en fonction en janvier.

Eduardo Paes a fait état d'une forte hausse des urgences respiratoires, tout en précisant que les hôpitaux de Rio n'étaient pas confrontés à un risque imminent d'effondrement, contrairement à ceux de nombreuses autres villes brésiliennes.

Mercredi, l'Etat le plus peuplé du pays, Sao Paulo avec ses 46 millions d'habitants, avait annoncé un retour dans la "phase rouge" qui suspend toutes les activités non-essentielles pour deux semaines à partir de samedi.