DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le cyclone Tauktae en passe de frapper une Inde fragilisée par le Covid-19

euronews_icons_loading
Le cyclone Tauktae en passe de frapper une Inde fragilisée par le Covid-19
Tous droits réservés  SUJIT JAISWAL/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Des milliers de secouristes mobilisés et tout autant de militaires et de gardes-côtes prêts à intervenir. L'Etat du Gujarat, sur la côte ouest de l'Inde, se préparait ce lundi à affronter la tempête cyclonique Tauktae, attendue dans la soirée. Il pourrait s'agir de la plus grosse tempête à frapper l’ouest du pays depuis trente ans.

"Au moment où le cyclone touchera la côte, la vitesse du vent atteindra les 155 à 165 kilomètres/heure avec des rafales à 180__ kilomètres/__heure. Il est très probable qu'il provoque des précipitations fortes à extrêmement fortes sur les districts côtiers du Saurashtra et du sud", explique Mrutunjay Mohapatra, le directeur général du département météorologique indien :

Avant le passage du cyclone, les fortes intempéries et les vents violents ont déjà fait au moins 6 morts ce weekend, dans les Etats du Karnataka et de Goa.

Dans le Gujarat, plus de 100 000 personnes ont été évacuées dans 17 districts durant la nuit de dimanche à lundi et tous les malades du Covid-19 soignés dans les hôpitaux situés après de la côte ont également été déplacés.

Tauktae s'apprête en effet à frapper à l'heure où l'Inde affronte une deuxième vague épidémique d'une grande violence, qui fait chaque jour plus de 4 000 morts. Les hôpitaux sont saturés, les personnels soignants à bout de force, l'oxygène et les médicaments manquent.

Eviter les coupures de courant à tout prix

Les autorités du Gujarat s'efforcent donc d'éviter toute coupure d'électricité dans les quelque 400 hôpitaux et 41 usines d'oxygène des 12 districts côtiers où le cyclone devrait frapper le plus fort.

"Pour être certains que les hôpitaux traitant le Covid ne sont pas confrontés à des coupures de courant, 1 383 générateurs ont été installés", a déclaré un haut fonctionnaire local, Pankaj Kumar. Trente-cinq "couloirs verts", accès prioritaires pour approvisionner en oxygène les hôpitaux Covid, ont également été aménagés, a-t-il ajouté.

Les protocoles sanitaires contre le virus, tels que le port de masques, la distanciation physique et l'utilisation de désinfectants, seront observés dans les abris pour les personnes évacuées, ont précisé les responsables.

L'État du Gujarat, qui a officiellement enregistré 9 000 décès dus au virus - un bilan probablement sous-évalué comme partout dans le pays, selon les experts- a également suspendu la campagne de vaccination durant deux jours. Bombay a fait de même pour une journée.

"Ce cyclone est une terrible double peine pour des millions de personnes en Inde", a réagi dans un communiqué Udaya Regmi, de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.