DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Judo : Agbegnenou pour la 5e fois, première pour le Belge Casse

euronews_icons_loading
Judo : Agbegnenou pour la 5e fois, première pour le Belge Casse
Tous droits réservés  IJF Media Team
Taille du texte Aa Aa

La Française Clarisse Agbegnenou (-63 kg) a décroché mercredi à Budapest un cinquième titre de championne du monde, le quatrième d'affilée, alors que chez les hommes, le Belge Matthias Casse, n°1 mondial, a remporté son premier titre planétaire.

Agbegnenou fait carton plein

Imperturbable et indéracinable sur les tapis de Budapest, la Française a conclu son parcours par un nouvel ippon en finale, par immobilisation sur la Slovène Andreja Leski, impuissante, comme ses autres adversaires.

Cinq combats, cinq ippons et cinq doigts montrés à la caméra, avec cinq étoiles sur les cinq ongles, comme ces cinq titres mondiaux qui, ajoutés à ses cinq sacres continentaux, la font entrer encore un peu plus dans la légende de son sport.

"J'ai été assez sereine, calme. Je n'ai pas fait de golden-score, j'ai fait pas mal de sol. Je l'avais beaucoup travaillé et je suis contente que ça fonctionne, ça me montre que je suis sur le bon chemin. Je me sens bien, je n'ai mal nulle part, aucun strap", souriait-elle après sa finale.

Il y avait d'ailleurs dans sa présence à Budapest l'idée d'une répétition générale avant Tokyo (23 juillet-8 août), à blanc, car ses deux principales rivales, la Japonaise Miku Tashiro et la Slovène Tina Trstenjak, qui l'avait battue en finale des JO-2016 à Rio, n'étaient pas là.

Déjà sacrée lors des Mondiaux 2014, 2017, 2018 et 2019, Agbegnenou (28 ans) n'est désormais plus très loin des trois judokates les plus titrées de l'histoire des championnats du monde : la Japonaise Ryoko Tani, la Chinoise Wen Tong (sept titres chacune) et la Belge Ingrid Berghmans (six).

Les médailles de bronze sont revenues ce mercredi à la Serbe Anja Obradovic et à la Néerlandaise Sanne Vermeer.

Le Belge Casse l'emporte sur Grigalashvili

Dans le tableau masculin, le Belge Matthias Casse a de son côté remporté son premier titre mondial dans la catégorie des moins de 81 kg. Vice-champion du monde en 2019, le n°1 mondial a pris le meilleur en finale sur le Géorgien Tato Grigalashvili.

"C'est un objectif pour moi depuis les championnats du monde de Tokyo où j'ai perdu en finale" s'est satisfait le Belge. "C'est incroyable de gagner l'or ici, la dernière compétition avant les jeux, et c'est super agréable" s'est-il réjoui.

Le Portugais Anri Egutidze et le Néerlandais Frank de Wit ont pris les deux médailles de bronze.