DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

En visite d'État, le président italien Sergio Mattarella reçu par Emmanuel Macron ce lundi

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Sergio Mattarella et Emmanuel Macron lors du sommet de Naples le 27 février 2020
Sergio Mattarella et Emmanuel Macron lors du sommet de Naples le 27 février 2020   -   Tous droits réservés  LUDOVIC MARIN/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Le président italien à Paris pour sa première visite d'État post-pandémie. Sergio Mattarella est arrivé ce dimanche et a visité le Musée national de la céramique de Sèvres, accompagné de la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. Puis il sera reçu ce lundi au Palais de l'Elysée par le président français Emmanuel Macron, d'abord pour un rencontre bilatérale dans la matinée, avant un dîner d'État prévu le soir.

Après une période de tensions, notamment sur la question des migrants, lorsque Matteo Salvini était au sein du gouvernement italien, c'est à nouveau la bonne entente entre Rome et Paris. Mais cela pourrait être encore mieux. "Nous voulons aller plus loin et faire plus ensemble pour l’Europe et pour les Européens. L’occasion nous en est donnée avec la mise en œuvre de nos plans de relance", avaient souligné Clément Beaune, secrétaire d’État français chargé des affaires européennes, et Vincenzo Amendola, secrétaire d’État à la présidence du Conseil des ministres italien, délégué aux affaires européennes, dans une tribune publiée en mars dernier dans le quotidien français La Croix.

Le renforcement des relations entre les deux pays, alors que les pourparlers autour d'un traité de coopération traîne depuis 2018, sera donc au coeur des discussions. Les deux présidents devraient aussi aborder les moyens de mettre à profit les points de convergence sur les questions européennes.

"Ce renforcement des relations franco-italiennes doit aussi s’accompagner d’un dialogue plus nourri entre nos deux pays sur les grands enjeux européens", avaient également souligné Clément Beaune et Vincenzo Amendola dans leur tribune en mars 2021. "Nous avons beaucoup de convergences, que ce soit sur les questions sociales, économiques et budgétaires, ou sur les transitions écologique et numérique".