DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La semaine de quatre jours séduit l'Europe

Par Maxime Bayce  & Euronews
euronews_icons_loading
La semaine de quatre jours séduit l'Europe
Tous droits réservés  Кадр из видео AP
Taille du texte Aa Aa

Travailler moins pour gagner autant, c'est l'équation qu'est en train de résoudre l'Islande. Durant quatre ans, environ 2500 salariés soit plus d'1% de la population active a vu sa semaine de travail réduite à quatre jours.

L'expérience ensuite analysée, montre qu'il n y a pas de perte de productivité et que les employés font état d'un stress moins important.

Mené entre 2015 à 2019, le test a permis de réduire la semaine de travail à environ 35h, contre 40h auparavant, sans perte de salaire.

Selon un rapport rédigé par des think tanks britanniques et islandais, les travailleurs estiment que leur "bien-être a considérablement augmenté". Depuis la fin de l'expérience il y a deux ans, 86% de l'ensemble de la population active islandaise à des horaires plus courts ou peut négocier pour le faire.

L'Espagne également tentée

Un certain nombre d'autres essais sont en cours dans le monde, y compris en Espagne. En mars, le gouvernement a annoncé qu'il allait lancer des expériences de semaine de travail à quatre jours.

Soit 32 heures hebdomadaire ; au lieu des 40 actuelles. Le projet devrait concerner environ 6 000 salariés répartis dans 200 entreprises.

De la Nouvelle-Zélande à l'Allemagne, l'idée ne cesse de faire son chemin à travers le monde. Saluée par ses partisans comme un moyen d'accroître la productivité, d'améliorer la santé mentale des travailleurs et de lutter contre le changement climatique, elle a pris une nouvelle importance avec la crise sanitaire. Les questions relatives au bien-être et au temps passé au travail se faisant plus pressantes.

Selon les dernières données disponibles, en 2019, les habitants de l'UE ont travaillé en moyenne 36,2 heures par semaine temps complets et partiels mélangés.

C'est en Roumanie que les salariés travaillaient le plus en Europe avec 40,5h par semaine alors que les Hollandais, passent en moyenne seulement 29,3 heures au bureau.