DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
Dans la capitale religieuse de la Pologne, la gay pride est considérée comme une provocation

Les défilés pour les droits des LGBT se sont déroulés sous une forte présence policière samedi au pied du monastère le plus vénéré de la Pologne catholique à Czestochowa, dans le sud, et à Gdansk, sur la côte baltique.

La présence massive de la police serait le facteur qui a empêché tout affrontement avec les groupes d'extrême droite, qui ont crié des slogans anti-LGBT tels que "Pas d'amour homosexuel" aux manifestants à Czestochowa. Cette ville est considérée comme la capitale religieuse de la Pologne.

Les groupes d'extrême droite bénéficient du soutien du gouvernement nationaliste de droite polonais, qui souligne l'attachement historique de la nation aux valeurs catholiques traditionnelles.

La 3e parade de l'égalité de Czestochowa n'a pas été perturbée, même si des militants d'extrême droite sont venus d'autres villes pour manifester leur opposition à cette manifestation, qu'ils considèrent comme une provocation dans cette ville considérée comme la capitale religieuse de la Pologne.

Le maire de la ville, Aleksandra Dulkiewicz, et les ambassadeurs de certains pays de l'Union européenne ont assisté à la marche de Gdansk.