DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Vaccination et shopping, faire d'une pierre deux coups

Access to the comments Discussion
Par Bryan Carter  & Euronews
euronews_icons_loading
Vaccination et shopping, faire d'une pierre deux coups
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Se faire vacciner contre le covid-19 et faire ses courses en même temps. Cela est désormais possible à Bruxelles. Dans un supermarché de la capitale belge un client peut recevoir en 15 minutes l’injection unique du sérum de Johnson et Johnson, sans surcoût et sans rendez-vous.

"On a déjà eu 92 personnes qui se sont faites vacciner si on combine les deux centres à Bruxelles. Donc c'est un beau résultat pour un premier jour", se félicite la porte-parole de Carrefour Belgique Siryn Stambouli. Plusieurs enseignes bruxelloises accueillent ainsi des centres de vaccination. L'objectif est simple, il s'agit d'augmenter les injections dans la capitale afin de rattraper le retard par rapport aux autres régions du pays.

Atteindre les personnes isolées

Plusieurs ONG ont aussi ouvert des centres de vaccination dans le but de pouvoir toucher les personnes les plus marginalisées. Depuis le mois de mai 1 700 Bruxellois ont bénéficié de cette initiative. "C'est important d'atteindre les gens en particulier les sans-domiciles et les sans-papiers car leur priorité c'est de trouver un logement et de quoi manger", explique Lily Caldwell de Médecins sans frontières.

70% de la population adulte de l'UE est désormais pleinement vaccinée. Mais les experts soulignent que ce seuil, présenté comme critique pendant longtemps, n'est pas suffisant pour atteindre l'immunité collective à cause des nouveaux variants. Les autorités appellent donc à poursuivre les campagnes vaccinales. "Au début on évoquait 40% et ensuite 70%. Maintenant il semblerait que ce soit 95% à cause du variant delta qui est plus contagieux. En fait nous ne savons pas", précise Lucia Pastore Celentano du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

L’établissement souligne que la stratégie de vaccination doit s'accompagner de mesures sanitaires et de campagnes d'information pour convaincre ceux qui hésitent à se faire vacciner.