EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Mort d'Abdelaziz Bouteflika : quel héritage laisse-t-il à l'Algérie ?

Mort d'Abdelaziz Bouteflika : quel héritage laisse-t-il à l'Algérie ?
Tous droits réservés AFP
Tous droits réservés AFP
Par Julien Pavy avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'ex-président algérien s'est éteint à son domicile à l'âge de 84 ans. Il a régné durant 20 ans sur l'Algérie, un record de longévité au pouvoir dans le pays.

PUBLICITÉ

Il a régné sur l'Algérie pendant vingt ans de 1999 à 2019 avant d'être contraint de renoncer à briguer un cinquième mandat, sous la pression populaire et militaire.

Diminué par un AVC depuis 2013

L'ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika s'est éteint à son domicile à l'âge de 84 ans. Il était gravement diminué depuis un accident vasculaire cérébral en 2013 qui l'avait rendu aphasique et cloué dans un fauteuil roulant. Ses apparitions publiques depuis se faisaient rares et les rumeurs sur sa mort circulaient régulièrement.

Record de longévité au pouvoir en Algérie

Omniprésent pendant des décennies sur la scène politique algérienne, Abdelaziz Bouteflika incarnait pour le "Hirak", le mouvement d'opposition en Algérie, un système révolu et corrompu.

En quittant le pouvoir en 2019, il a laissé le pays dans une grave crise économique, marquée par la dégringolade des prix du pétrole, secteur essentiel pour l'économie algérienne.

Abdelaziz Bouteflika, qui détient le record de longévité au pouvoir en Algérie, restera aussi dans l'Histoire comme l'artisan de la réconciliation nationale après la guerre qui opposa pendant dix ans, dès 1991, l'armée algérienne à divers groupes islamistes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Algérie: la majorité des incendies éteints, encore 11 en cours

Les incendies en Grèce "sous contrôle" mais de nouveaux feux ont éclaté

Algérie : les (sobres) funérailles de l'ex-président Abdelaziz Bouteflika