Retrait des forces armées au Mali : la lutte contre le terrorisme continue et se réorganise

Les relations entre la Frnace et le Mali se sont effondrées.
Les relations entre la Frnace et le Mali se sont effondrées. Tous droits réservés AFP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La France et ses alliés européens resteront engagés dans la région du Sahel. Des troupes maliennes seront également déployées sur ce territoire.

PUBLICITÉ

La France et ses partenaires européens ont annoncé le retrait de leurs troupes au Mali, tout en préparant les contours du futur dispositif militaire au Sahel.

L'armée française est présente depuis 9 ans au Mali afin d'enrayer la progression des groupes islamistes radicaux. Malgré quelques victoires tactiques, le terrain n'a jamais été repris par l'Etat malien. Les relations entre Paris et Bamako se sont finalement détériorées.

De son côté, le Mali affirme que le pays continuera de lutter contre le terrorisme, qui n'a pas été résolu grâce à ces missions militaires.

Mercenaires russes

Certains experts estiment qu'après le retrait des troupes françaises, l'armée malienne pourrait s'appuyer davantage sur les mercenaires russes, déjà présents dans le pays. Le groupe Wagner, notamment, est accusé de violation des droits de l'homme, et de vol de ressources naturelles.

Après le départ des deux missions militaires Barkhane et Takuba, des troupes françaises et européennes seront déployées dans les pays voisins comme le Niger, afin de combattre les groupes djihadistes contrôlant toujours de vastes zones du Sahel.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le Mali annonce se retirer du G5 Sahel

Mali : l'armée française se dit victime d'une attaque informationnelle

Conférence de Munich sur la sécurité : la crise ukrainienne au cœur des discussions