This content is not available in your region

Covid-19 : la Grèce lève la plupart des restrictions sanitaires

Access to the comments Discussion
Par Panos Kitsikopulos
euronews_icons_loading
Touristes en Grèce
Touristes en Grèce   -   Tous droits réservés  Yorgos Karahalis/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

A l'approche de la haute saison touristique, la Grèce a levé la plupart des restrictions liées au Covid-19. 

Depuis le 1er mai, il n'est plus nécessaire de présenter un passe sanitaire pour faire ses courses ou aller prendre un verre. Les capacités d'accueil sont également revenues à 100% pour tous les établissements.

Si le virus n'a pas disparu, les nombres des hospitalisations et de décès liés à la maladie sont en baisse, a mis en avant le gouvernement. Ce quasi retour à la normale doit durer au moins jusqu'au 31 août.

Un réel soulagement pour tous, a commencé par les touristes. "C'est la liberté totale ! C'est un rêve de pouvoir aller n'importe où sans passe sanitaire, c'est super !", s'enthousiasme cette touriste canadienne.

Les professionnels saluent eux aussi cet assouplissement des règles sanitaires. Pour autant, affaiblis pas des mois de crise, ils restent très inquiets de la situation économique. 

L'inflation est au plus haut et selon eux ces mesures ne sont pas suffisantes.

"Ce qui est bien avec la fin des certificats de vaccination, c'est que cela met fin à une sorte de racisme à l'égard de ceux qui ne voulaient pas se faire vacciner. Plus de gens sortent et viennent chez nous. Cependant, cette mesure ne permet pas de tout changerLe fait est que tous les coûts ont augmenté et qu'il est difficile pour une entreprise de fonctionner de manière viable. La suppression des certificats de vaccination n'est donc qu'une goutte d'eau dans l'océan", explique Antonis Makris, un gérant de café.

"L'assouplissement des restrictions sanitaires en Grèce devrait favoriser le tourisme avant l'été. Depuis le 1er mai, aucun certificat relatif au Covid n'est plus requis pour entrer dans le pays. La seule obligation reste le port d'un masque de protection à l'intérieur, une mesure qui doit également être supprimée à partir du premier juin", précise notre correspondant à Athènes, Panos Kitsikopulos.