EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Street art : cœurs et perfusions romantiques par l'artiste lyonnais Johan Chaaz

L'artiste lyonnais Johan Chaaz en train de signer une de ses œuvre dans les rues de Lyon
L'artiste lyonnais Johan Chaaz en train de signer une de ses œuvre dans les rues de Lyon Tous droits réservés Escarlata Sánchez / Euronews
Tous droits réservés Escarlata Sánchez / Euronews
Par Escarlata Sánchez
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Amour, artiste, aorte. Dans l'expositions de Johan Chaaz, les perfusions et les cœurs anatomiques bleus remplacent les cœurs rouges et des chocolats.

PUBLICITÉ

Pour Johan Chaaz, le street art est une manière de démocratiser l'art dans la rue. Cet artiste français cherche son inspiration dans les croisements et les passages qu'il recouvre de cœurs... de toutes les couleurs. Son exposition s'appelle "Aorty", en référence à l'artère aorte qui nous permet d'aimer et de fonctionner au quotidien.

"Au départ j'ai commencé par faire des cœurs rouges, mais je les ai tout de suite recouverts. Le rouge a progressivement disparu, pour laisser place à un bleu. [...] On ne peut pas se contenter d'une couleur pour représenter le sentiment".

"Quand on a des problèmes de couple, pourquoi ne pas s'abreuver au sang des plus grands amants"
Johan Chaaz
Artiste

Au centre de la galerie du Sofffa à Lyon, Chaaz a installé un cœur anatomique bleu en triptyque. Sur les murs, des "transfusions" romantiques et poétiques accompagnent des citations et des dessins d'amants célèbres comme Marylin Monroe ou Elvis Presley. 

Euronews
Sur les "perfusions" de Johan Chaaz, figurent des amants célèbres comme Marilyn Monroe ou Elvis PresleyEuronews

Pour l'artiste, pas question de rester sur l'imagerie classique et poétique du cœur rouge. Son choix se porte plutôt sur le cœur anatomique, qui pompe le sang. "J'ai commencé à travailler avec des poches de sang pour arriver à l'idée de la transfusion. explique-t-il, Quand on a des problèmes de couple, pourquoi ne pas s'abreuver directement au sang des plus grands amants de l'histoire."

L'exposition "Aorty" de Johan Chaaz peut être visitée à la galerie Sofffa à Lyon, France, jusqu'au 14 juin.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Il est désormais interdit de se marier avant l'âge de 18 ans en Angleterre et au Pays de Galles

Une exposition sur Banksy en Suède

Cuba dit « oui » au mariage pour tous et à la GPA