EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Face à l’afflux de migrants, l'Autriche installe des tentes pour loger les réfugiés

Migration : l'Autriche installe des tentes pour loger les demandeurs d'asile
Migration : l'Autriche installe des tentes pour loger les demandeurs d'asile Tous droits réservés ATORF
Tous droits réservés ATORF
Par euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Autriche voit le nombre de réfugiés augmenter depuis plusieurs semaines. Les centres d'hébergement pour demandeurs d'asile sont au complet.

PUBLICITÉ

L'Autriche voit le nombre de réfugiés augmenter depuis plusieurs semaines. Les centres d'hébergement pour demandeurs d'asile sont au complet. 

Pour faire face à cette situation, les autorités autrichiennes ont décidé d'installer des tentes, une mesure prise pour la dernière fois lors de la crise migratoire de 2015.

" Nous ne pouvons pas laisser les gens sans abris. Nous devons donc installer des tentes maintenant. On loge uniquement les jeunes hommes dans les tentes. Ils viennent de différents pays comme la Syrie, l'Inde, et la Tunisie, beaucoup d'entre eux ont peu de chances de pouvoir rester en Autriche à cause de la loi sur l'asile", explique Andreas Achrainer, coordinateur des réfugiés.  

La route des Balkans occidentaux

Plus de 106 000 entrées irrégulières dans l'UE ont été enregistrées depuis la route des Balkans occidentaux sur neuf mois, soit une hausse de 170% par rapport à la même période de l'an dernier, selon l'agence Frontex. 

Toutes routes confondues, Frontex a enregistré le niveau le plus élevé d'entrées irrégulières dans l'UE depuis 2016 (228 240 sur cette période).

La route des Balkans occidentaux a été empruntée principalement par les Syriens et les Afghans, comme en 2021. Mais la Commission note cette année une hausse des arrivées de Turcs, Tunisiens, Indiens, Cubains et Burundais par cette voie.

L'Autriche et la Belgique notamment se plaignent de devoir gérer un afflux de demandeurs d'asile inédit depuis la crise de 2015-2016.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Crise de l'asile en Belgique : symptôme d'une politique migratoire européenne défaillante ?

La Belgique manque de place pour accueillir les réfugiés

Autriche : le président sortant favori du scrutin, résultats attendus à 17h