EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Ukraine : les combats font rage autour de Bakhmout, Moscou veut une victoire symbolique

Une vue aérienne de Bakhmout, théâtre de violentes batailles dans la région de Donetsk, en Ukraine, 9 décembre 2022.
Une vue aérienne de Bakhmout, théâtre de violentes batailles dans la région de Donetsk, en Ukraine, 9 décembre 2022. Tous droits réservés LIBKOS/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés LIBKOS/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Par euronews avec AFP, AP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour les observateurs, la bataille de Bakhmout illustre avant tout le désir de Moscou d'enregistrer enfin une première victoire après des mois de revers face à une armée ukrainienne, galvanisée par les armes occidentales.

PUBLICITÉ

La guerre en Ukraine se poursuit et ces dernières semaines, les troupes russes se sont concentrées sur les villes clés du Donbass. 

Les combats font rage autour de Bakhmout, que Moscou tente inlassablement de conquérir sans y parvenir malgré l'appui du groupe paramilitaire Wagner. Une bataille qui vire à l'obsession pour une ville aujourd'hui en bonne partie détruite.

La stratégie est la même qu'ailleurs, l'artillerie pilonne la ville dans l'espoir d'un retrait des civils et soldats ukrainiens.

Dans sa traditionnelle allocution télévisée, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a reconnu que "la situation restait très difficile" pour les troupes ukrainiennes dans la région du Donbass.

"La situation sur le front reste très difficile dans les zones clés du Donbass comme Bakhmout, Soledar, Maryinka et Kreminna. Cela fait bien longtemps que tous les lieux d’habitation dans ces zones ont été touchés par des obus et des tirs. Les occupants ont même détruit Bakhmut, une autre ville du Donbass que l'armée russe a réduit en cendre", a déclaré le dirigeant ukrainien.

Une victoire qui serait symbolique

Les hostilités ont pris ces dernières semaines une importance d'autant plus symbolique pour les responsables russes que la conquête de la ville viendrait après une série d'humiliantes défaites, avec les retraites de la région de Kharkiv (nord-est) en septembre et de la ville de Kherson (sud) en novembre.

Récemment, les troupes de Moscou ont un peu progressé en direction de Bakhmout, annonçant la prise de petites localités. Sans toutefois sembler en position de prendre la ville, qui compterait encore près de la moitié de ses 70 000 habitants d'avant-guerre, selon les autorités ukrainiennes.

Pour certains observateurs, la bataille de Bakhmout illustre avant tout le désir de Moscou d'enregistrer enfin une première victoire après des mois de revers face à une armée ukrainienne, galvanisée par les armes occidentales.

Les derniers succès russes en Ukraine remontent au début de l'été, quand ils avaient pu prendre les villes de Severodonetsk et Lyssytchansk.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : dans les rues dévastées de Bakhmout, nouvelle ville martyre

Le président russe Vladimir Poutine reconnait que le conflit en Ukraine est"long"

Le récit de notre reporter à Kherson en Ukraine : une libération amère