Guerre en Ukraine : la situation au 14 décembre, cartes à l'appui

Des enfants ukrainiens jouent dans un parc
Des enfants ukrainiens jouent dans un parc Tous droits réservés Evgeniy Maloletka/Copyright 2020 The AP. All rights reserved
Par sasha vakulina
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Les Etats-Unis mettent la dernière main à l'envoi de missiles de défense aérienne patriotes en Ukraine, Moscou pourrait considérer cela comme une escalade.

PUBLICITÉ

 La nouvelle attaque de drones sur Kiev ce mercredi matin n'a fait aucune victime et aucun dommage sur les installations énergétiques.

Deux bâtiments administratifs du centre de Kiev ont été endommagés par des "débris" provenant d'un drone, alors que la défense aérienne ukrainienne a abattu 13 drones au-dessus de la capitale lors de ces attaques matinales.

Au cours des deux derniers mois, les attaques de missiles et de drones russes ont détruit des infrastructures clés en Ukraine et Kiev a demandé à plusieurs reprises aux alliés occidentaux d'envoyer une défense aérienne à longue portée.

Le Pentagone met la dernière main pour l'envoi de systèmes de missiles Patriot en Ukraine.

Le Patriot est un système de défense aérienne à longue portée, toute altitude et tout temps, destiné à contrer les missiles balistiques tactiques, les missiles de croisière et les avions perfectionnés. Il s'agirait du système d'armes défensives à longue portée le plus efficace envoyé en Ukraine et selon les responsables américains il contribuera à sécuriser l'espace aérien des pays de l'OTAN en Europe orientale.

il est probable que Moscou considère cette initiative comme une escalade. L'ancien président russe Dmitri Medvedev a mis en garde l'OTAN contre la fourniture à l'Ukraine des Patriot.

Selon les services de renseignement ukrainiens, les forces russes frappent l'Ukraine avec des missiles que l'Ukraine a remis à la Russie dans les années 1990.

Les forces russes utiliseraient des missiles balistiques et des bombardiers stratégiques Tu-160 et Tu-95 que l'Ukraine a transférés à la Russie dans le cadre du Mémorandum de Budapest, l'arsenal nucléaire devait alors être mis hors service par la Russie. En contrepartie, la Russie, les États-Unis et le Royaume-Uni s'étaient engagés à "respecter l'indépendance, la souveraineté et les frontières existantes de l'Ukraine." 

Ce qui signifie que par cet accord de 1994, Moscou a explicitement reconnu que la Crimée et les régions de Donetsk et de Louhansk faisaient partie de l'Ukraine. 20 ans plus tard, en 2014, la Russie se battait pour annexer ces territoires.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : l'AEIA alerte sur le danger d'un "accident nucléaire"

Guerre en Ukraine : Kyiv demande de nouvelles armes et munitions à ses alliés occidentaux

États-Unis : l'aide à l'Ukraine va-t-elle enfin être débloquée ?