EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Bakhmout en sursis alors que les Russes se rapprochent

Un soldat ukrainien se prépare à tirer sur des positions russes près de Bakhmout, dans la région de Donetsk, en Ukraine, le mercredi 15 février 2023
Un soldat ukrainien se prépare à tirer sur des positions russes près de Bakhmout, dans la région de Donetsk, en Ukraine, le mercredi 15 février 2023 Tous droits réservés Roman Chop/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Roman Chop/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Après Marioupol ou Kherson, Russes et Ukrainiens se battent pour Bakhmout. Depuis la chute de Soledar mi-janvier, les combats sont de plus en plus sanglants.

PUBLICITÉ

Les combats s'intensifient autour de Bakhmout. Moscou affirme tenir la ville en tenailles, et contrôler plusieurs routes stratégiques près de sa périphérie. La région est sous le feu constant de l'artillerie.

"C’est le point le plus difficile, le plus chaud actuellement", a reconnu le Président ukrainien Volodymyr Zelensky ce mercredi 15 février. "Ce n’est pas facile pour nos soldats dans l’Est mais ce n’est pas pour rien qu’on parle de la "forteresse Bakhmout". Notre forteresse est vivante" et les militaires ukrainiens "tiennent fermement" leurs positions, a-t-il assuré.

Dans les villes voisines, les bus humanitaires se multiplient pour évacuer les derniers habitants. Lubov, une retraitée de Chasiv Yar tout proche, raconte: "les bombardements nous font peur, nous devons partir. Je veux voir ma petite-fille qui vit là où nous allons, à Lviv. Nous espérons que l'armée ukrainienne se battra pour nous et vaincra les Russes. Et après, nous reviendrons certainement."

Le Premier ministre suédois Ulf Kristersson était à Kyiv ce mercredi pour renouveller le soutien du pays à l'Ukraine, mais il a averti que l'aide militaire se fera en fonction des besoins de défense de la Suède. Stockholm prépare depuis des mois ses réservistes de la garde civile à une possible attaque de Moscou, et renforce sa défense le long de sa frontière.

Au même moment, à Pokrovsk près de Donetsk, trois civils ont été tués et une dizaine d'autres blessés à la suite d'un bombardement russe sur un immeuble de 5 étages.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : Bakhmout ne tombera pas avant "mars ou avril", selon le patron de Wagner

Des troupes ukrainiennes se forment au pilotage des chars Leopard 2 en Pologne

La frappe à Kharkiv fait 16 morts, Zelensky évoque la concentration de troupes russes