EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Les gazoducs Nord Stream ont-ils été sabotés par des Ukrainiens ?

Sur cette photo fournie par les garde-côtes suédois, un rejet de Nord Stream 2, mercredi 28 septembre 2022.
Sur cette photo fournie par les garde-côtes suédois, un rejet de Nord Stream 2, mercredi 28 septembre 2022. Tous droits réservés Swedish Coast Guard via AP, File
Tous droits réservés Swedish Coast Guard via AP, File
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Kyiv a démenti mercredi toute implication dans le sabotage des gazoducs en mer Baltique que le New York Times impute à un "groupe pro-ukrainien", sur la base d'informations obtenues par le renseignement américain.

PUBLICITÉ

Les gazoducs Nord Stream ont-ils été saboté par des Ukrainiens ? Selon le New York Times, qui se base sur des informations obtenues par le renseignement américain, un "groupe pro-ukrainien" composé d'"adversaires du président russe Vladimir Poutine" serait à l’origine des explosions.

En Allemagne, plusieurs médias dont l'hebdomadaire die Zeit affirment que l'enquête criminelle a permis d’identifier le bateau utilisé pour le sabotage.

Il aurait été loué par une société basée en Pologne appartenant à première vue à deux Ukrainiens. La nationalité des auteurs n'est toutefois pas claire, de faux passeports ayant été utilisés pour louer le bateau.

Si des pistes mènent à l’Ukraine, les enquêteurs ne sont pas encore parvenus à déterminer qui a mandaté le sabotage.

Dans un tweet, le conseiller du président ukrainien Volodymyr Zelensky, Mykhailo Podolyak, a formellement nié toute implication de Kyiv.

Le 26 septembre dernier, quatre énormes fuites de gaz précédées d'explosions sous-marines avaient été détectées sur les gazoducs reliant la Russie à l'Allemagne, en mer Baltique.

Hors service au moment des faits, Nord Stream 1 et 2 contenaient toutefois d'importantes quantités de méthane.

Les Occidentaux avaient alors soupçonné la Russie d'être responsable de ces explosions.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Enquête sur le sabotage de Nord Stream : les premières images sous-marines des dégâts

Le gazoduc Nord Stream 2 ne fuit plus en mer Baltique

Russie : le journaliste américain Evan Gershkovich condamné à 16 ans de prison pour "espionnage"