EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Kiev dénonce une menace nucléaire

Un soldat ukrainien saute d'un obusier allemand Panzerhaubitze 2000, région de Bakhmout, le 27 mai 2923
Un soldat ukrainien saute d'un obusier allemand Panzerhaubitze 2000, région de Bakhmout, le 27 mai 2923 Tous droits réservés Efrem Lukatsky/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Efrem Lukatsky/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AP, AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les services de renseignement ukrainiens accusent la Russie d'envisager une frappe sur la centrale nucléaire de Zaporijjia pour geler le conflit.

PUBLICITÉ

Les services de renseignement militaire ukrainiens accusent la Russie de préparer une frappe sur la centrale nucléaire de Zaporijjia pour essayer de geler temporairement les hostilités.

Aucune preuve ne permet d'étayer ces accusations qui interviennent au moment où le président ukrainien annonce de nouvelles sanctions.

Volodymyr Zelensky, Président ukrainien : "es sanctions ont été prises à l'encontre de personnes morales et physiques - russes pour la plupart - qui travaillent pour le terrorisme. Au total, 220 entreprises et 51 personnes ont été sanctionnées. Il s'agit d'entreprises militaro-industrielles et de sociétés russes apparentées. Des entreprises qui servent la guerre".

Dans la région de Donetsk, sur la ligne de front, les forces ukrainiennes intensifient l'usage des drones improvisés pour bombarder les soldats russes.

Les missiles russes visent aussi Kiev où la municipalité a inauguré un monument aux soldats ukrainiens détenus par la Russie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : la situation au 29 mai 2023, cartes à l'appui

G7 : 50 milliards de dollars pour l'Ukraine, accords de sécurité avec Washington et Tokyo

Des bombardements russes sur Kryvyi Rih mercredi font au moins 8 morts