EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : Kyiv évoque des "avancées" dans l'Est, Moscou assure les contrer

Des soldats ukrainiens tiennent leurs positions près de Bakhmout (5/06/2023)
Des soldats ukrainiens tiennent leurs positions près de Bakhmout (5/06/2023) Tous droits réservés Iryna Rybakova/AP
Tous droits réservés Iryna Rybakova/AP
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La contre-offensive ukrainienne a-t-elle débuté ? Kyiv prépare depuis plusieurs mois une vaste opération pour repousser les troupes russes de son territoire.

PUBLICITÉ

L'Ukraine a affirmé gagner du terrain près de la ville ravagée de Bakhmout, dans l'est, mais a relativisé l'ampleur des "actions offensives" menées ailleurs sur le front, la Russie affirmant au contraire repousser des attaques d'envergure.

Zelensky : "L'ennemi sait que l'Ukraine va gagner"

Ces opérations ont lieu à un moment où les autorités ukrainiennes disent préparer depuis des mois une vaste contre-offensive destinée à obliger les troupes russes à se retirer des zones qu'elles occupent.

Volodymyr Zelensky a remercié ses troupes pour les gains territoriaux qu'elles ont revendiqués : Nous voyons à quel point la Russie réagit de manière hystérique à toutes les avancées que nous faisons dans ce secteur, à toutes les positions que nous prenons. L'ennemi sait que l'Ukraine va gagner", a déclaré le président ukrainien dans un message vidéo.

Le ministère russe de la Défense a quant à lui affirmé avoir contré depuis la matinée du 4 juin des attaques sur cinq secteurs du front "dans la direction sud de la région de Donetsk", située dans l'est.

Le ministère russe de la Défense a dit que ses forces avaient tué "plus de 1.500 militaires ukrainiens" et détruit "28 chars". Une affirmation tournée en dérision par le chef du groupe paramilitaire russe Wagner, Evguéni Prigojine, coutumier des critiques virulentes envers l'état-major.

Nouvelle attaque aérienne sur Kyiv

Dans la nuit de lundi à mardi, une nouvelle attaque aérienne a visé Kyiv, "possiblement au moyen de missiles de croisière", a rapporté l'administration civile et militaire de la capitale ukrainienne.

"Selon de premières informations, plus de 20 cibles aériennes ennemies ont été détectées et détruites" par la défense aérienne ukrainienne. Aucune victime n'a été recensée mais une chute de débris dans le district de Desnyansky, a endommagé la chaussée, des lignes électriques de trolleybus et des vitrines de magasins, a indiqué l'administration locale.

Selon Kyiv, le secteur de Bakhmout, qui est le théâtre de la bataille la plus longue et la plus meurtrière du conflit et dont Moscou a revendiqué la prise en mai, reste "l'épicentre des hostilités".

Cette progression ukrainienne a été confirmée par le chef de Wagner, selon lequel "une partie de la localité de Berkhivka est déjà perdue", une "honte".

Experts et militaires russes s'attendent à ce que Kyiv multiplie les attaques sur les lignes ennemies pour y déceler des faiblesses, avant de lancer le gros des troupes.

En septembre 2022, l'armée ukrainienne avait préparé en secret un assaut qui avait abouti à la reconquête de la quasi-totalité de la région de Kharkiv, dans le nord-est.

Bombardements sur des zones russes

En Russie, depuis deux semaines, les incursions et les bombardements se multiplient dans la région de Belgorod, frontalière de l'Ukraine, revendiqués par des combattants se présentant comme étant des Russes qui luttent aux côtés des Ukrainiens.

Les frappes y ont fait plusieurs morts et des dizaines de blessés parmi les civils.

Dans la dernière opération en date, dimanche, l'un de ces groupes baptisé "Légion Liberté de la Russie" a fait des prisonniers qui doivent être remis à Kyiv. Une douzaine de détenus, dont deux blessés, sont visibles dans une vidéo.

C'est la première fois que des Russes sont capturés sur le territoire russe.

Le ministère russe de la Défense n'a fait aucun commentaire, affirmant seulement avoir repoussé une nouvelle incursion dimanche.

Les combats se sont concentrés ces derniers jours autour de Novaïa Tavoljanka et Chebekino, près de la frontière, forçant des milliers de civils à fuir vers Belgorod, la capitale régionale.

AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : les drones conquièrent le champ de bataille

Des bombardements russes sur Kryvyi Rih mercredi font au moins 8 morts

Encore une nuit sous les bombes en Ukraine, la capitale frappée