PUBLICITÉ

Canicule et incendies frappent le Portugal et l'Espagne

Les pompiers mobilisés à Odemira, au Portugal, mardi 8 août 2023.
Les pompiers mobilisés à Odemira, au Portugal, mardi 8 août 2023. Tous droits réservés PTRTP
Tous droits réservés PTRTP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au Portugal, plus d'un millier de pompiers sont mobilisés à Odemira, près de la région touristique de l’Algarve. Près de 10 000 hectares ont déjà brûlé.

PUBLICITÉ

Des centaines de pompiers restaient mobilisés mardi soir pour lutter contre un incendie qui fait rage depuis quatre jours dans le sud-ouest du Portugal, en proie comme son voisin espagnol à un épisode de canicule intense qui met la majeure partie de la péninsule ibérique en alerte.

Plus d'un millier de pompiers soutenus par dix aéronefs étaient déployés à proximité de la région touristique portugaise méridionale de l'Algarve, où "près de 10 000 hectares" ont brûlé depuis samedi, selon le dernier bilan du commandant de la protection civile Vitor Vaz Pinto.

Ce feu de forêt continuait de progresser "sur deux fronts", a-t-il précisé mardi soir, ajoutant que les pompiers ont dû faire face l'après-midi à "plusieurs reprises d'incendie" dans cette région.

D'après les informations rapportées par les médias locaux, mais pas encore confirmées par les autorités, une maison et ses dépendances, ainsi qu'un logement de tourisme rural ont été touchés par les flammes.

Au total, près de 1 500 habitants d'une vingtaine de villages et des vacanciers séjournant dans des établissements de tourisme rural et dans un camping ont dû être évacués depuis le début de cet incendie, ainsi que plus d'une centaine d'animaux.

"C'était l'horreur. Il y avait du feu partout et on a dû se débrouiller. Personne n'était là pour nous aider, heureusement j'ai trois amis qui sont venus", a témoigné Ana Costa, une agricultrice de 40 ans, à l'AFP.

Sur l'ensemble du territoire, plus de 3 200 pompiers et 15 aéronefs étaient sur le pied de guerre mardi soir pour venir à bout de plusieurs autres foyers.

Les températures ont atteint mardi les 40°C par endroits, après avoir établi un record pour 2023 (46,4°C) lundi à Santarem, dans le centre, selon une première estimation de l'agence météorologique portugaise.

L'état d'alerte a été maintenu mardi des deux côtés de la frontière. En Espagne, les températures devraient encore atteindre les 44°C mercredi, le jour où cette canicule, la troisième de l'été, sera à son maximum, a souligné l'agence météorologique espagnole (Aemet).

La vague de chaleur devrait durer jusqu'à jeudi, avec une douzaine de provinces espagnoles en alerte rouge mercredi en Andalousie, dans la région de Madrid, dans celle de Castille-La Manche mais aussi au Pays Basque et dans ses environs.

La péninsule ibérique est en première ligne face au réchauffement climatique en Europe, avec une multiplication des épisodes de canicule, de sécheresse et des incendies.

Près de 100 000 hectares sont déjà partis en fumée en 2023 en Espagne et au Portugal, selon des bilans provisoires, contre plus de 400 000 au total en 2022.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Espagne : les Canaries confrontées à leur incendie "le plus compliqué" des 40 dernières années

Incendie mortel à Grasse, dans le sud-est de la France

La guerre des transats : les touristes se battent pour une place au bord de la piscine