PUBLICITÉ

Maroc : le traumatisme des enfants

La petite Nora s'inquiète pour sa maman
La petite Nora s'inquiète pour sa maman Tous droits réservés Mosa'ab Elshamy/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Mosa'ab Elshamy/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec Eurovision
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

À Asni, au sud de Marrakech, se trouve l'un des plus grands hôpitaux de campagne. Des jeunes enfants y ont trouvé refuge et sont soignés, certains ont perdu leurs parents.

PUBLICITÉ

Les équipes de secours commencent à se retirer du Maroc pour laisser place à l'aide humanitaire. À Asni, au sud de Marrakech, se trouve l'un des plus grands hôpitaux de campagne, d'où sont soignés les blessés. Environ 500 personnes reçoivent une assistance médicale quotidienne, dont de nombreux enfants traumatisés par le tremblement de terre.

"Le plafond de ma chambre s'est effondré, il faisait noir, raconte Houdna, une adolescente. J'appelais mon père et ma mère sous les décombres. J'entendais des gens appeler pour me retrouver, je pensais que c'était la fin du monde. Ils ont réussi à nous sauver, ma mère et moi, mais ma petite sœur et mon père sont morts. Ils ne m'ont pas dit tout de suite qu'il était mort".

J'appelais mon père et ma mère sous les décombres. J'entendais des gens appeler pour me retrouver, je pensais que c'était la fin du monde.
Houdna
Victime du tremblement de terre

Quelque 530 écoles ont été détruites ou endommagées. Les cours ont été suspendus dans les 42 localités les plus touchées. Dans ces villes et villages, les équipes de secours tentent de redonner le sourire aux enfants traumatisés par la catastrophe.

"J'ai peur d'une autre secousse et je m'inquiète pour ma mère, avoue Nora, une petite fille de moins de dix ans. Elle était enceinte et le bébé est mort."

Pour que les enfants puissent continuer à vivre, l'un des principaux défis auxquels le pays est confronté sera la reconstruction des écoles.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Inondations en Libye : les espoirs de retrouver des survivants s'amenuisent

Au Maroc, les recherches continuent 6 jours après le séisme

Course contre la montre pour retrouver des survivants au Maroc