EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Sergueï Lavrov accuse les Occidentaux de combattre "directement" la Russie en Ukraine

Ministre russe des Affaires étrangères
Ministre russe des Affaires étrangères Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les Occidentaux "combattent directement" la Russie en Ukraine, a accusé samedi à l'ONU le ministre russe des Affaires étrangères au moment où Kyiv affirme avoir tué des chefs militaires russes dans la péninsule stratégique de Crimée.

PUBLICITÉ

"Vous pouvez l'appeler comme vous voulez mais ils nous combattent, ils nous combattent directement", a dit Sergueï Lavrov en marge de l'Assemblée générale des Nations unies.

"Nous l'appelons guerre hybride, mais ça ne change pas la réalité", a-t-il ajouté, évoquant l'aide financière, les armements et des "mercenaires" venus de pays occidentaux.

Le chef de la diplomatie russe, lors d'une longue conférence de presse au siège de l'ONU à New York, était interrogé sur l'implication des Etats-Unis dans le conflit en Ukraine.

"Le fait qu'ils combattent de facto contre nous en se servant du corps des Ukrainiens, je pense que tous ceux ici qui s'intéressent à la situation en Ukraine savent très bien que les Américains, les Britanniques et d'autres se battent en fournissant tout d'abord de plus en plus d'armes", a asséné le chef de la diplomatie russe.

"Champ de bataille"

Les Etats-Unis et les pays européens qui fournissent des systèmes d'armement à Kyiv depuis l'invasion russe de février 2022 martèlent qu'ils ne sont pas en guerre avec Moscou mais qu'ils aident l'Ukraine à se défendre.

Sergueï Lavrov s'exprimait en marge de l'Assemblée générale de l'ONU durant laquelle, plus tôt cette semaine, le président ukrainien Volodymyr Zelensky était venu en personne demander davantage de soutiens de la communauté internationale.

Il a proposé un sommet pour évoquer son plan de paix destiné à mettre fin à la guerre.

M. Lavrov a affirmé que cette proposition de règlement était "complètement infaisable, impossible à mettre en oeuvre, pas réaliste".

Interrogé sur la manière de mettre un terme au conflit qui s'enlise, le chef de la diplomatie russe a jugé qu'"en ces circonstances, s'ils (les Occidentaux et les Ukrainiens, ndlr) disent que cela doit se passer sur le champ de bataille, très bien, cela se fera sur le champ de bataille".

Devant le Conseil de sécurité de l'ONU mercredi, le président Zelensky avait dénoncé l'"agression criminelle" de Moscou contre son pays et "le blocage" de l'instance onusienne en raison du droit de veto russe.

M. Lavrov avait soigneusement évité d'être présent dans la salle du Conseil au moment où le chef d'Etat urkrainien s'exprimait. Mais lors de son intervention mercredi -- après le départ de M. Zelensky -- il avait répondu que le veto russe était un "outil légitime" dévolu aux cinq membres permanents du Conseil.

"Je l'ai regardé à la télé. Il semblait plutôt lugubre", a attaqué samedi M. Lavrov en ajoutant: "J'avais à faire, on savait tous ce qu'il allait dire alors pourquoi perdre son temps".

En fin de matinée samedi, lors d'un discours anti-occidental devant l'Assemblée générale de l'ONU, le ministre russe a prévenu qu'il était dans "l'intérêt commun d'éviter la spirale d'une guerre à grande échelle et d'empêcher l'effondrement final des mécanismes de coopération internationale mis en place par nos prédécesseurs" aux Nations unies.

Un drone ukrainien frappe une administration à Koursk en Russie

Un drone ukrainien a frappé un bâtiment administratif dans le centre de la ville de Koursk, dans le sud de la Russie, ont annoncé les autorités russes dimanche.

Ces derniers mois, Kyiv a lancé des attaques quasi quotidiennes contre des villes russes, sur fond de contre-offensive ukrainienne entamée début juin contre les forces russes.

Koursk se trouve à environ 90 kilomètres de la frontière avec l'Ukraine.

"A Koursk, un drone ukrainien a attaqué un bâtiment administratif dans le centre", a déclaré le gouverneur Roman Starovoyt sur Telegram.

PUBLICITÉ

"Le toit a été légèrement endommagé. Les employés des services d'urgence sont sur place", a-t-il précisé.

Le mois dernier, un drone ukrainien avait provoqué d'importants dégâts à la gare de Koursk et fait cinq blessés.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie teste son nouveau dispositif d'alerte contre de nouvelles attaques ukrainiennes

Retour sur Terre d'un Américain et deux Russes après des séjours record sur l'ISS

Des bombardements russes sur Kryvyi Rih mercredi font au moins 8 morts