France: Nice pourrait accueillir des épreuves des JO d'hiver en 2030

Peu de neige : Les gens bronzent et se baignent sur la longue plage de galets de Carras dans le centre de Nice sur la Côte d'Azur.
Peu de neige : Les gens bronzent et se baignent sur la longue plage de galets de Carras dans le centre de Nice sur la Côte d'Azur. Tous droits réservés JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET/AFP via Getty Images
Par Saskia O'Donoghue avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Le Comité national olympique et sportif français a surpris en proposant la ville de Nice comme hôte potentiel de plusieurs épreuves des Jeux d'hiver de 2030.

PUBLICITÉ

Avant d'accueillir les Jeux olympiques d'été l'année prochaine, la France a officiellement déposé sa candidature, auprès du Comité international olympique (CIO), pour l'organisation des Jeux olympiques d'hiver de 2030.

La Haute-Savoie, région enneigée, a été présentée comme un site potentiel assez évident pour les Jeux olympiques d'hiver, mais l'ajout de Nice, ville typiquement ensoleillée, semble être un choix audacieux.

La France va devoir séduire le CIO lors de sa présentation et se montrer plus persuasive que deux autres poids-lourds eux aussi candidats: la Suède et la Suisse.

Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) ne se laisse cependant pas impressionner. 

"Il s'agit clairement de deux grands adversaires. La Suède a échoué pour 2026, mais elle a de vrais atouts, quant à la Suisse, elle est aussi une candidate très sérieuse. Cela pourrait être serré", aurait affirmé une source proche du comité olympique.

L'équipe française de bobsleigh à 4 lors de la 3e manche des Jeux olympiques d'hiver 2022, dimanche 20 février 2022, dans le district de Yanqing à Pékin
L'équipe française de bobsleigh à 4 lors de la 3e manche des Jeux olympiques d'hiver 2022, dimanche 20 février 2022, dans le district de Yanqing à PékinDmitri Lovetsky/AP

Comment fonctionneraient les Jeux olympiques d'hiver de Nice ?

Si la candidature de la France est retenue, Nice accueillerait les sports indoor que sont le patinage artistique, le hockey, le patinage de vitesse sur piste courte et le curling.

Les épreuves alpines se dérouleraient dans les Alpes françaises, où Grenoble, Albertville et Chamonix ont déjà accueilli des Jeux olympiques d'hiver.

Selon David Lappartient, président du CNOSF, 95 % des sites qui accueilleraient les Jeux sont déjà en place, et un budget de 1,5 milliard d'euros a déjà été débloqué.

Une partie de ce montant sera consacrée à la construction d'une "patinoire à Nice", selon une source au fait de la candidature française.

La Française Justine Braisaz-Bouchet s'approche de la ligne d'arrivée lors de l'épreuve féminine de biathlon 12,5 km à départ groupé aux Jeux olympiques d'hiver de 2022
La Française Justine Braisaz-Bouchet s'approche de la ligne d'arrivée lors de l'épreuve féminine de biathlon 12,5 km à départ groupé aux Jeux olympiques d'hiver de 2022Frank Augstein/AP

Les premières décisions concernant l'organisation des Jeux olympiques d'hiver en 2030 seront prises dans trois semaines. Lors d'un événement organisé à Paris, à partir du 28 novembre, la commission exécutive du CIO décidera quels candidats elle choisira pour passer à la phase suivante de l'appel d'offres.

Le choix définitif de l'hôte sera fait lors d'une session du CIO en 2024. Il est probable que l'événement aura lieu en France, si le pays est toujours en lice, ou à l'étranger s'il ne l'est pas.

Le CNOSF est convaincu qu'il est capable d'accueillir l'événement, quelles que soient les opinions de ses détracteurs.

"Nous avons une réelle chance. Le timing est bon et nos infrastructures sont attractives", assure David Lappartient à l'AFP, ajoutant : "nous pensons que les Jeux olympiques d'hiver de 2030 peuvent être aux Jeux olympiques d'hiver ce que Paris 2024 est aux Jeux olympiques d'été...avec des jeux durables et économiques."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un taxi aérien à Paris pour les JO 2024 : où en est-on du projet ?

Nouvelles manifestations d'agriculteurs en France et en Pologne

La guerre contre la drogue peut-elle être gagnée à Marseille ?