Portugal : l'opposition donnée gagnante aux élections législatives du mois de mars (sondage)

Le Premier ministre sortant Antonio Costa démissionnaire ne se représentera pas aux prochain scrutin du mois de mars
Le Premier ministre sortant Antonio Costa démissionnaire ne se représentera pas aux prochain scrutin du mois de mars Tous droits réservés Armando Franca/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le parti social-démocrate d'opposition arriverait en tête des législatives du mois de mars prochain, selon un sondage euronews/Jornal Sol.

PUBLICITÉ

Le Portugal est à la croisée des chemins avec des élections anticipées prévues en mars prochain. Ces élections ont été provoquées par la démission choc du Premier ministre Antonio Costa et à la dissolution du Parlement par le président Marcelo Rebelo de Sousa après que le gouvernement se soit retrouvé impliqué dans une enquête pour trafic d'influence. 

Dans un sondage exclusif, euronews, en partenariat avec le journal portugais Jornal Sol, a étudié les attitudes des électeurs suite à ce tremblement de terre politique. 

Première observation, la démission et la dissolution du parlement est largement soutenue par les électeurs. Plus de 78 % des personnes interrogées ont déclaré qu'Antonio Costa avait eu raison de se retirer au milieu du scandale. Et près de 83 % estiment que le président a eu raison de déclencher immédiatement des élections.

Alors, où en sont les partis à quelques mois du scrutin national ?

Le parti social-démocrate d'opposition serait en passe de remporter les suffrages, avec environ 22 % des voix. Les socialistes arriveraient en deuxième position avec 19,5 pour cent. Le parti d'extrême droite Chega consoliderait sa position de troisième bloc avec près de 13 %.

Mais le scandale qui a renversé le gouvernement n’est pas l’enjeu le plus important pour les électeurs, selon notre sondage. La plupart des Portugais - près de 53% - sont préoccupés par l'état du service public de santé. 

38 % estiment que l'inflation et le coût de la vie sont la principale préoccupation, tandis que le logement et l'éducation sont la priorité absolue pour 27 à 28 % des personnes.

Les élections du 10 mars seront suivies de près par les observateurs à Bruxelles car elles pourraient donner une indication sur la manière dont les citoyens pourraient voter aux élections européennes qui suivront trois mois plus tard.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Élections anticipées le 10 mars 2024 au Portugal

Législatives portugaises : le PS réduit son retard dans les intentions de vote (sondage exclusif)

Affaire Bygmalion : six mois ferme pour Nicolas Sarkozy en appel