Les Gazaouis face à l'arrivée du froid

AP
AP Tous droits réservés Adel Hana/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dans le sud de la bande de l'enclave palestinienne, les Gazaouis déplacés font face à l'arrivée du froid et au manque des produits de première nécessité.

PUBLICITÉ

À Deir al-Balah, dans le sud de Gaza, les Palestiniens font face à la pénurie de produits de première nécessité.

Tsahal a demandé aux habitants du nord de l'enclave palestinienne de quitter leurs foyers pour s'éloigner des combats.

L'eau, la nourriture, les médicaments et les vêtements viennent à manquer.

Alia Al-Samoni, déplacée de la ville de Gaza : "Nos vies sont maintenant très tragiques. Le froid intense approche. J'ai apporté avec moi des vêtements d'été pour mes enfants. Il n'y a pas de vêtements ni rien pour les enfants à porter, et quand je vais au marché pour chercher et que je ne trouve rien, même des vêtements d'occasion ne sont pas disponibles."

Moneir Khweter, déplacé de la ville de Gaza : "L'occupation nous a imposé un déplacement forcé, et nous avons quitté nos maisons et nos biens. Aujourd'hui, nous et nos enfants vivons dans des tentes en nylon. Nous vivions honorablement dans nos maisons, mais aujourd'hui nous nous sentons humiliés, vivant dans les rues. Nous ramassons des vieux vêtements pour habiller nos enfants et les protéger du froid de l'hiver. Nous ne savons pas quoi faire de cette situation, combien de temps elle va durer et combien de temps ce siège va continuer ?"

Selon les Nations Unies, la guerre d'Israël contre le Hamas a poussé sur les routes environ 80 % des 2,4 millions de Gazaouis.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Europe du Nord : une vague de froid et des intempéries frappent certains pays

Israël - Hamas : Tsahal multiplie les bombardements, la guerre pourrait durer "de nombreux mois"

Gaza : de nombreux Palestiniens victimes d'amputations à cause des bombardements israéliens