Nouveaux raids américano-britanniques au Yémen contre les rebelles houthis

Images de F-18 au décollage pour un raid aérien sur des cibles houthies (cliché fourni par l'armée américaine).
Images de F-18 au décollage pour un raid aérien sur des cibles houthies (cliché fourni par l'armée américaine). Tous droits réservés Captura de vídeo de AP
Tous droits réservés Captura de vídeo de AP
Par euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La tension est toujours vive en mer Rouge. Américains et Britanniques multiplient les raids aériens contres les rebelles houthis soutenus par l'Iran.

PUBLICITÉ

Les États-Unis et la Grande-Bretagne ont frappé samedi 18 cibles de rebelles houthis (pro-Iran) au Yémen, en réponse à une récente recrudescence d'attaques contre des navires en mer Rouge et dans le golfe d'Aden.

Le Commandement central américain a publié des images montrant des avions de combat américains F/A-18 lancés samedi depuis le porte-avions USS Dwight D. Eisenhower 

Selon des responsables américains, des avions de combat américains et britanniques ont frappé huit sites, ciblant des missiles, des lanceurs, des roquettes, des drones et des systèmes de défense aérienne.

Le 18 février dernier une frappe houthie a endommagé un navire de commerce provoquant une marée noire dans la région et un risque de catastrophe écologique la cargaison d'engrais risquant de de déverser dans la mer.

C'est la quatrième fois que les militaires américains et britanniques mènent une opération combinée contre les Houthis depuis le 12 janvier.

De leur côté, les Houthis ont déclaré dimanche matin qu'une opération militaire avait visé des navires de guerre américains et un navire pétrolier commercial américain dans la mer Rouge et dans le golfe d'Aden.

"Les forces armées yéménites affirment qu'elles feront face à l'escalade américano-britannique avec des opérations militaires plus qualitatives contre toutes les cibles hostiles dans les mers Rouge et d'Oman pour défendre notre pays, notre peuple et notre nation", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Les frappes bénéficient du soutien de la coalition au sens large, qui comprend l'Australie, Bahreïn, le Canada, le Danemark, les Pays-Bas et la Nouvelle-Zélande.

Ce regain de tension dans la région est étroitement lié au conflit entre le Hamas et Israël.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Alerte à la pollution chimique en mer Rouge après l'attaque d'un navire par des Houthis

Nouvelles frappes américaines et britanniques au Yémen contre des cibles houthies

Mer Rouge : les Houthis tirent un missile sur un navire de guerre américain