EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Malaga limite les licences pour les nouveaux logements touristiques

Un logement touristique à Malaga, ville prisée des touristes dans la région espagnole d'Andalousie.
Un logement touristique à Malaga, ville prisée des touristes dans la région espagnole d'Andalousie. Tous droits réservés Manu Fernandez/Copyright 2021 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Manu Fernandez/Copyright 2021 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec ESRTVE
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour la première fois, le conseil municipal de Malaga a décidé de limiter les nouvelles licences de locations de courtes durées aux propriétés disposant d'une entrée séparée. Une mesure visant à limiter la prolifération des locations touristiques dans cette ville très prisées des visiteurs.

PUBLICITÉ

Ces dernières années, Malaga a connu une explosion du nombre de logements touristiques : 846 en 2016, contre 12 000 en 2024, soit près de quatorze fois plus en moins d'une décennie, selon les données de l'organisme public Costa del Sol Tourism. C'est l'une des raisons pour lesquelles, selon certains experts, le prix des logements, tant à la location qu'à l'achat, a augmenté - ces dernières années, la ville a toujours occupé les premières places dans les classements des prix de l'immobilier - et aussi l'expulsion des résidents des différents quartiers, comme l'a dénoncé à plusieurs reprises l'Union des locataires de Malaga.

"Même avec un bon salaire moyen, vous ne pouvez pas payer un loyer et vivre ici. C'est mission impossible", déplore une retraitée croisée dans l'une des artères commerçantes du centre-ville. Une autre passante s'alarme du sort réservé aux jeunes habitants de la ville. "Nous savons que le tourisme est le moteur de notre ville. Mais quand nos enfants cherchent à un appartement ou une maison pour vivre, la recherche d'une location devient folle, sans parler d'acheter un logement !".

Parmi les villes espagnoles de plus d'un demi-million d'habitants, la ville andalouse celle qui compte le plus d'appartements touristiques : 2,7% de tous ses biens sont destinés aux visiteurs, alors que la moyenne nationale est de 1,33%.

Avec ces nouvelles mesures restrictives, Malaga rejoint d'autres villes et territoires touristiques qui ont promu des mesures similaires comme les îles Baléares, Saint-Sébastien, Barcelone, Gijón, Madrid, Séville ou encore Valence.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"Tout s'écroule" : Ibiza est la dernière destination espagnole à se battre contre le surtourisme

Venise expérimente un billet d’entrée à 5 euros pour lutter contre le surtourisme

Espagne : manifestations contre le surtourisme aux îles Canaries