Politique de l'UE. Quels seront les motifs des nouveaux billets de banque en euros ?

La BCE veut redessiner les billets de banque en euros
La BCE veut redessiner les billets de banque en euros Tous droits réservés MATTHIAS RIETSCHEL/AP2009
Par Jack Schickler
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

La banque centrale de l'UE cherche à s'éloigner des fenêtres et des ponts qui ont orné l'euro, depuis sa création.

PUBLICITÉ

Les billets de banque en euros devraient être ornés soit de rivières et d'oiseaux, soit d'images de la culture européenne, alors que la Banque centrale européenne (BCE) réduit les options pour la première refonte de la monnaie, depuis sa création.

L'un des deux thèmes remplacera les images figurant actuellement sur les billets en euros, qui représentent des portes, des fenêtres et des ponts dans des styles architecturaux allant du classique au moderniste, en place depuis l'introduction de la nouvelle monnaie, en 2002.

"Les deux thèmes choisis ont pour point commun de relier l'Europe et les Européens, conformément à notre objectif de rendre les billets de banque plus compréhensibles pour les personnes de tous âges et de tous horizons", affirme Christine Lagarde, présidente de la BCE, dans un communiqué. 

D'autres idées, lancées lors d'une consultation en juillet - afficher des images de mains ou des idées plus abstraites, telles que l'avenir ou "notre Europe, nous-mêmes" - ont été rejetées, en raison du manque d'enthousiasme relevé à l'issue des sondages réalisés au cours de l'été. 

La BCE ne semble pas avoir mené de sondage sur des motifs de billets plus traditionnels, tels que des bâtiments identifiables ou des personnages historiques, peut-être par crainte de provoquer des querelles entre les 20 États membres de la zone monétaire au sujet de qui ou de quoi devrait être représenté.

Une fois les motifs détaillés élaborés, les deux options seront à nouveau soumises au public européen, indique la BCE, mais les nouveaux billets ne se trouveront pas dans votre portefeuille avant quelques années, après que les décisions finales auront été prises, en 2026.

Alors que les paiements numériques gagnent en popularité, en partie à cause de la pandémie, l'utilisation de l'argent liquide est en baisse et, selon la BCE, ne représente plus que 59 % des paiements dans les points de vente physiques tels que les magasins et les restaurants, contre 79 %, en 2016.

Certains législateurs s'inquiétant de cette tendance. La Commission européenne a proposé, en juin, de nouvelles lois pour protéger le statut de l'argent liquide en tant que moyen de paiement légal, tout en présentant des projets pour une nouvelle forme numérique de l'euro.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Combien reste-t-il aux Européens à la fin du mois ?

La Banque centrale européenne laisse ses taux inchangés, après dix hausses d'affilée

Le dilemme de la BCE face à la baisse de l'activité dans la zone euro