Des cadeaux d'occasion pour Noël ? 64% des Européens répondent "oui"

L'achat de cadeaux d'occasion peut représenter une alternative plus économique et plus durable pour les fêtes de Noël
L'achat de cadeaux d'occasion peut représenter une alternative plus économique et plus durable pour les fêtes de Noël Tous droits réservés Canva
Par Doloresz Katanich
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Un nouveau rapport montre que les Européens veulent dépenser moins et sont prêts à acheter d'occasion pour Noël.

PUBLICITÉ

Face à l'inflation, les consommateurs devraient se tourner à Noël vers le marché de l'occasion. Selon une étude du groupe de petites annonces en ligne Adevinta, les consommateurs européens envisagent de réduire leurs dépenses pendant cette période.

L'enquête menée par le groupe auprès de 5 000 consommateurs européens en Belgique, en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et en Espagne a révélé que la moitié des personnes interrogées prévoient de dépenser moins à Noël en raison du coût élevé de la vie.

L'entreprise, qui englobe plusieurs applications européennes de vente en ligne, tels que leboncoin en France, Kleinanzeigen en Allemagne et Milanuncios en Espagne, constate également que 64 % des consommateurs européens envisagent d'effectuer des achats d'occasion pour les fêtes de fin d'année.

Les raisons les plus citées par les consommateurs sont le besoin d'économiser de l'argent (47 %) et le désir de faire des achats plus durables (37 %).

À titre de comparaison, l'année dernière, près d'un tiers seulement (32 %) des consommateurs européens se sont tournés vers le marché de l'occasion pour leurs achats de Noël.

Un quart des consommateurs qui se tournent vers le marché de l'occasion cette année déclarent aimer offrir des articles rétro ou nostalgiques, et une proportion similaire (24 %) déclare aimer s'approvisionner localement.

Toutefois, certains Européens restent réticents à l'idée d'offrir des objets d'occasion. Plus d'un tiers (35 %) de ceux qui n'ont pas acheté d'articles d'occasion l'année dernière ont déclaré qu'ils préféraient acheter des articles neufs.

"Il y a donc du pain sur la planche pour changer les perceptions des consommateurs et encourager une évolution vers des comportements plus durables et plus économiques", déclare Paul Heimann, responsable du commerce électronique chez Adevinta.

Où vont tous les cadeaux non désirés ?

Les cadeaux non désirés sont l'un des aspects malheureux de la période des fêtes. Deux tiers des consommateurs déclarent avoir reçu un cadeau tout neuf dont ils n'ont pas eu l'utilité ou qu'ils n'ont tout simplement pas aimé.

Il est encourageant de constater que seulement 6 % des personnes interrogées déclarent avoir jeté des articles non désirés.

Les gens sont plus susceptibles de conserver ces cadeaux non désirés malgré tout. Alors que 28 % des personnes interrogées ont conservé des articles en sachant qu'ils ne leur serviraient jamais, moins d'un quart d'entre elles (23 %) ont vendu en ligne des articles dont elles ne voulaient plus.

Un tiers (33 %) déclare avoir gardé un objet au cas où il deviendrait utile, et une proportion similaire (30 %) a redonné des objets non désirés à une date ultérieure.

"Plutôt que de conserver les cadeaux non désirés, les applications de revente en ligne permettent aux consommateurs de donner une seconde vie à ces articles et de les désencombrer, tout en offrant la possibilité de générer un peu d'argent supplémentaire après les fêtes, lorsque les budgets sont serrés", déclare Paul Heimann.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Cinq mocktails pour profiter de Noël sans gueule de bois

Kate Middleton organise son traditionnel concert de Noël à l'abbaye de Westminster

Pour Noël, des cadeaux éco-responsables et qui ont du sens