PUBLICITÉ

Des ponts entre Istanbul et Bruxelles à travers la musique turque

Ramzan Sesler au Consulat de Belgique à Istanbul
Ramzan Sesler au Consulat de Belgique à Istanbul Tous droits réservés Frédéric Ponsard - euronews
Tous droits réservés Frédéric Ponsard - euronews
Par Frédéric Ponsard
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Entre Istanbul et Bruxelles, les ponts sont nombreux et notamment à travers la culture et la musique. Rencontre avec le célèbre clarinettiste Ramazan Sesler et le group Elektro Hafiz qui se produisaient sur les rives du Bosphore.

PUBLICITÉ

Les ponts sont nombreux entre Istanbul et Bruxelles, et notamment en matière de culture. 

Le consulat de Belgique à Istanbul a accueilli il y a quelques jours, sous l'égide de HubBrussels qui accompagne les échanges entre la capitale belge et le monde, le célèbre clarinettiste rom Ramazan Sesler. Originaire de Thrace, la partie européenne de la Turquie, il est l'héritier d'une longue tradition musicale des Balkans et de la Turquie, hérité en particulier de son père Selim, surnommé le "Coltrane de la clarinette". Il y a apporte une touche de modernité, notamment à travers une formation élargie qui emmène sa musique sur les rivages du jazz. Il se produira bientôt en Belgique pour le festival Balkan Trafik! fin avril.

"Je crée une relation entre ce patrimoine musical avec notre époque, notamment à partir des instruments. On fait rencontrer notre musique avec le jazz et avec des jazzmen sur scène ou en enregistrement studio, avec le piano, la batterie. J'essaye d'apporter certains éléments contemporains à ma tradition musicale."
Ramazan Sesler
musicien, clarinettiste

Istanbul regorge de clubs musicaux, dont la célèbre salle Babylon, pour découvrir les tendances actuelles.

Le groupe Elektro Hafiz originaire d'Istanbul réussit parfaitement la fusion de plusieurs styles musicaux, et notamment en live, "an incredible blend of Turkish psychedelia, funk and grooves".

Instruments d'hier et d'aujourd'hui, et qui dégagent une sonorité toujours très électrique !

Frédéric Ponsard a rencontré pour Euronews Culture les membres fondateurs d'Electro Hafiz

"Il ne faut pas essayer de mélanger l'Orient et l'Occident, mais nous écoutons beaucoup de musique orientale et occidentale, et c'est ce que nous faisons. C'est naturel pour nous, cela vient de notre cœur, nous ne le planifions pas, nous ne le structurons pas, c'est ce que c'est."
Onur Öztürk
batteur (Elektro Hafiz)

Elektro Hafik représente cette face très contemporaine de la musique stambouliote, avec l'apport aussi de sonorités rap, en invitant des DJ's et des rappeurs comme ici Grup Ses, une figure du rap turc...

Elektro Hafiz sera en concert à Bruxelles pour le festival Balkan Trafik! le 29 avril.

Journaliste • Frédéric Ponsard

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Emblème de la Britpop et bien plus... Les meilleurs albums de Blur

Art Paris 2024 : La diversité de la scène artistique française et ses jeunes talents à l'honneur

Andrey Gugnin remporte le premier prix de 150 000 € au concours international Classic Piano 2024