PUBLICITÉ

Du whisky contre le carbone : l'exemple des producteurs écossais

Oban/Glenbeg/Edinburgh, Scotland, images AP
Oban/Glenbeg/Edinburgh, Scotland, images AP Tous droits réservés Oban/Glenbeg/Edinburgh, Scotland, images AP
Tous droits réservés Oban/Glenbeg/Edinburgh, Scotland, images AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Certains producteurs de whisky en Écosse ont réduit le près de 100 % l'emprunte carbone de leurs distilleries.

PUBLICITÉ

Les dirigeants du monde entier réunis à Glasgow pour la COP26 auront ces jours-ci l'occasion, pour ceux qui le souhaitent, de déguster les plus célèbres whiskies écossais.

L'un des plus prestigieux producteurs de whisky d'Écosse a cherché un moyen de réduire son empreinte carbone.

En 2018, la distillerie a abandonné les combustibles fossiles et s'est tournée vers un biocarburant à base d'huile de colza.

Callum Rew, directeur de la distillerie Oban : "On a obtenu un carburant de transition pour être neutre en carbone plus rapidement. Et on l'est depuis fin 2020. On voulait être les premiers à essayer de faire quelque chose et que les autres distilleries puissent en profiter. Le biocarburant était de nouveau et on voulait l'essayer, le tester. Ici, à Oban, nous sommes une petite distillerie, alors c'est peut-être plus facile d'essayer et de l'intégrer ici dans un premier temps."

Distiller du whisky peut avoir des conséquences sur l'environnement.

Le brassage nécessite à lui seul beaucoup d'énergie, sans compter le transport des bouteilles à travers le monde.

L'industrie a pris des mesures pour réduire cet impact environnemental.

Selon la Scotch Whisky Association, depuis 2009, les émissions de gaz à effet de serre ont diminué de 34 %.

Karen Betts, directrice générale de la Scotch Whisky Association : "C'est très important d'être une industrie durable dès à présent. Avec de la collaboration, de l'innovation, de l'investissement, de l'ingéniosité et un peu de temps, on peut y arriver d'ici 2040 et nous devons absolument le faire."

L'objectif zéro carbone en 2040 pour l'industrie du whisky écossais, c'est dix ans plus tôt que l'ambition globale que s'est fixée le gouvernement britannique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

« Liberté personnelle » contre « bien commun » : les zones à faibles émissions montrent l'impact de l'UE sur notre vie quotidienne

Pollution : quels sont les trois pays européens qui respirent un air sain ?

Changement climatique : quelles précautions prendre avant d'acheter un logement ?