L'ère des méga feux de forêt a débuté en Espagne

Un feu de forêt brûle dans les collines près de Villanueva de Viver, en Espagne, le 24 mars 2023.
Un feu de forêt brûle dans les collines près de Villanueva de Viver, en Espagne, le 24 mars 2023. Tous droits réservés Lorena Sopena/Europa Press via AP
Par Angela Symons avec AP, AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le premier feu de forêt de la saison a déjà ravagé la province de Castellon, en Espagne. Ces incendies s'intensifient avec le changement climatique.

PUBLICITÉ

Les incendies de forêt en Espagne ont forcé plus de 1 500 personnes à fuir leurs maisons dans la province de Castellon, au Nord de Valence, dimanche 26 mars. Plus de 4 000 hectares de terres ont été ravagés par les flammes.

Cela marque le début de la saison des feux de forêt dans un contexte de sécheresse et de chaleur, avec des températures dépassant les 30°C à Valence.

L'année dernière, l'Espagne a connu près de 500 incendies de forêt qui ont dévasté de vastes étendues de terre et bouleversé des vies.

À l'instar d'une grande partie de l'Europe, le pays a connu des températures record en 2022. Après une sécheresse hivernale, ces températures devraient se poursuivre en 2023.

Quelle est la cause du dernier incendie de forêt en Espagne ?

L'enquête est en cours mais selon le journal régional Las Provincias, la police pense qu'une étincelle provenant d'une machine utilisée pour ramasser les broussailles pourrait être à l'origine de l'incendie.

Les conditions météorologiques chaudes et sèches ont favorisé la propagation de l'incendie. Le mois de mars 2023 s'annonce comme le deuxième mois le plus chaud jamais enregistré à Valence depuis 2001.

"Les températures élevées, le vent d'ouest de ces dernières semaines et le manque de pluie des derniers mois font que la terre arable est très sèche sur 100 % du territoire", a tweeté l'agence météorologique de Valence, l'AEMET.

Les pompiers ont déclaré qu'un tel incendie était plus typique de l'été que du printemps. En raison du risque extrême d'incendies de forêt dans la région, il a été interdit d'allumer tout type de feu.

La canicule espagnole est-elle due au changement climatique ?

Avec le réchauffement climatique, les incendies de forêt sont plus fréquents et plus intenses. Ils démarrent également plus tôt dans la saison, comme c'est le cas en Espagne.

Si le pays connaît "un autre été où les températures ne descendent pas en dessous de 35 °C pendant 20 jours et où il ne pleut pas pendant quatre mois, la végétation risque de s'enflammer au premier éclair", prévient Pablo Martin Pinto, spécialiste des incendies de forêt.

Les gaz à effet de serre libérés par l'activité humaine sont à l'origine de la hausse des températures mondiales. Comme le verre d'une serre, le CO2, le méthane, l'oxyde nitreux et d'autres gaz retiennent la chaleur du soleil, ce qui réduit la quantité de chaleur renvoyée dans l'espace.

Le réchauffement climatique accroît également l'évaporation sur les terres, ce qui peut aggraver la sécheresse, créer des conditions plus propices aux incendies de forêt et allonger la saison des incendies.

Les incendies de forêt s'aggravent-ils en Espagne ?

En 2022, plus de 300 000 hectares ont été détruits par des incendies en Espagne. C'est plus de trois fois plus que l'année précédente, selon Statistica. Le pire incendie du pays a dévasté 60 000 hectares de la Sierra de la Culebra, dans le nord-ouest du pays.

"Nous passons de l'ère des grands incendies de forêt à celle des méga-incendies de forêt en Espagne", déclare le professeur de l'université de Valladolid, M. Pinto, avertissant que ces vastes incendies sont "là pour durer".

Non seulement les incendies détruisent les terres et les habitations, mais ils exposent également la population à des niveaux dangereux de pollution atmosphérique. Les particules de fumée, y compris le monoxyde de carbone, peuvent se propager sur des milliers de kilomètres, provoquant des problèmes respiratoires, des maux de tête et des nausées.

Lorena Sopena/AP
Un avion de lutte contre les incendies survole San Agustin, en Espagne, le 24 mars 2023.Lorena Sopena/AP

Les incendies de forte intensité peuvent également endommager les sols, provoquant l'érosion, réduisant les nutriments et empêchant l'absorption de l'eau. Tout cela entraîne une perte de biodiversité.

Comment réduire le risque d'incendies de forêt ?

Les experts affirment que la conservation des forêts espagnoles est essentielle pour lutter contre le risque d'incendie de forêt.

Les forêts "doivent être protégées" en s'occupant du sous-bois qui peut générer des incendies, explique Jose Angel Arranz Sanz, directeur des politiques forestières dans la région de Castilla y Leon.

PUBLICITÉ

M. Pinto préconise la création de zones "plus résilientes" avec un paysage varié, composé de "zones forestières boisées... et de fermes d'élevage, entrecoupées de zones de maquis". Lorsque les paysages forestiers sont plus homogènes, "la capacité d'arrêter la propagation d'un incendie est vraiment limitée", note-t-il.

Le garde forestier Jorge de Dios, qui représente un syndicat régional, estime qu'il faut davantage de ressources et met en garde contre le manque de pompiers formés pour faire face à de telles situations.

"_Nous allons voir de plus en plus d'incendies, et des incendies plus important_s", a-t-il déclaré, affirmant que la plupart des pompiers locaux "ne sont pas des professionnels et n'ont pas assez de formation", faisant écho aux préoccupations également soulevées par les pompiers.

Greenpeace a également exhorté les autorités à adopter une nouvelle approche axée sur une action préventive précoce afin de minimiser les risques.

"Les incendies de forêt doivent figurer en tête de l'agenda politique et ne doivent pas être combattus uniquement lorsqu'il y a de la chaleur et du feu, mais par une action préventive précoce avec une gestion environnementale appropriée adaptée à cette nouvelle réalité", a déclaré Monica Parrilla de Greenpeace Espagne.

PUBLICITÉ
Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pyrénées-Orientales : l'incendie maîtrisé, près de 1000 hectares détruits

Pourquoi les forêts européennes brunissent-elles et quelles en sont les conséquences ?

Changement climatique : vers des tornades encore plus redoutables aux États-Unis