This content is not available in your region

Josep Borrell : "Ils bombardent les villes ukrainiennes et provoquent la faim dans le monde"

Access to the comments Discussion
Par Yolaine De Kerchove Dexaerde
euronews_icons_loading
Réunion des ministres des affaires étrangères de l'UE au Parlement européen à Luxembourg.
Réunion des ministres des affaires étrangères de l'UE au Parlement européen à Luxembourg.   -   Tous droits réservés  Olivier MatthysAssociated Press

** Josep Borrell accuse la Russie d'aggraver la crise alimentaire mondiale suite à l'invasion de l'Ukraine.**

 Le chef de la politique étrangère de l'Union européenne affirme que la Russie bombarde les stocks de blé et empêche les navires de livrer les céréales à l'étranger.

Ils causent la pénurie. Ils bombardent les villes ukrainiennes et provoquent la faim dans le monde.
Josep Borrell
chef de la politique étrangère de l'UE

Les ministres des affaires étrangères de l'UE ont discuté à Luxembourg d'un éventuel embargo sur le pétrole russe dans le cadre d'une sixième salve de sanctions.

Cependant, il n'y a toujours pas de position unifiée, en particulier lorsque des pays comme l'Allemagne, l'Autriche et la Hongrie sont si dépendants de l'énergie russe.

Certaines options sur la table incluent l'application detarifs douaniers aux importations de pétrole russe au lieu d'une interdiction pure et simple.

"Les détails techniques pourraient être prêts bientôt. Et je pense que c'est une question de volonté politique d'aller dans cette direction et de maintenir cette volonté politique. Je pense que nous pouvons déjà avancer dans cette direction au cours des prochaines semaines. Et honnêtement, je pense que nous devrions le faire. Il est déjà trop tard. Je veux dire, nous aurions dû le faire hier, pas demain", affirmeSimone Tagliapietra, chargé de mission à Bruegel

Le procureur général de la Cour pénale internationale, Karim Khan, s'est également joint aux ministres pour discuter du soutien de l'UE à la collecte de preuves et au soutien des futures enquêtes sur les crimes de guerre.

L'Union européenne affirme qu'elle entame ce processus délicat aux côtés des autorités ukrainiennes et de la Cour pénale internationale (CPI).

Journaliste • Christopher Pitchers