PUBLICITÉ

Volodymyr Zelensky est le dirigeant le plus populaire d'Europe devant Emmanuel Macron

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, est le dirigeant européen le plus populaire selon un sondage Ipsos/Euronews
Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, est le dirigeant européen le plus populaire selon un sondage Ipsos/Euronews Tous droits réservés Vadim Ghirda/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Vadim Ghirda/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par Jorge Liboreiro
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Près de la moitié des Européens ont une opinion positive du président ukrainien Volodymyr Zelensky. Il devance le dirigeant français, Emmanuel Macron, selon un sondage.

PUBLICITÉ

C'est l'une des principales conclusions d'un sondage exclusif d'Euronews réalisé par Ipsos auprès de 26 000 personnes interrogées dans 18 États membres avant les élections européennes, qui se tiendront du 6 au 9 juin.

Cette enquête indique que 47 % des Européens ont une opinion "positive" de Volodymyr Zelensky, tandis que 32 % ont une opinion "négative". Par ailleurs, 21 % déclarent "ne pas en savoir assez" sur le responsable ukrainien, qui a fait la une des journaux au cours des deux dernières années et qui a beaucoup voyagé sur le continent pour parler au nom de son pays déchiré par la guerre.

Cela fait de Volodymyr Zelensky le dirigeant le plus apprécié des huit personnalités européennes interrogées par Ipsos mais aussi celui qui suscite le plus de divisions car ses résultats subissent les plus fortes variations.

Dans les pays nordiques et la péninsule ibérique, Volodymyr Zelensky reçoit les meilleures notes "positives" : 81 % en Finlande, 74 % en Suède, 72 % au Danemark et au Portugal, et 64 % en Espagne.

En revanche, plus de la moitié des personnes interrogées en Hongrie (60 %), en Grèce (57 %) et en Bulgarie (56 %) ont une opinion "négative" du président ukrainien.

Les autres pays où le jugement "négatif" l'emporte sur le jugement "positif" sont la Slovaquie (50 % contre 26 %), l'Autriche (47 % contre 33 %), l'Italie (41 % contre 32 %) et la République tchèque (37 % contre 36 %).

Selon l’analyse des intentions de vote en vue des élections de juin, Volodymyr Zelensky obtient le plus de points de la part des partisans des principaux partis pro-européens : le Parti populaire européen (61 %), les sociaux-démocrates (62 %), les libéraux de Renew Europe (59 %) et les Verts (63 %). Le taux de réponses "positives" tombe à 47 % chez les Conservateurs et réformistes européens (CRE), le groupe populiste qui comprend Giorgia Meloni et Petr Fiala.

La gauche, qui a rompu avec le courant dominant sur la question des livraisons de munitions, est également divisée : 40 % se disent "positifs" et 42 % se disent "négatifs".

Parmi les partisans du parti d'extrême droite Identité et Démocratie (ID), l'opinion "négative" (53 %) éclipse l'opinion "positive" (26 %).

Emmanuel Macron en deuxième position

Le sondage exclusif Euronews/Ipsos donne également un aperçu de l'opinion des Européens sur d'autres dirigeants du continent.

Le président français Emmanuel Macron arrive en deuxième position dans le classement des personnalités les plus appréciées, avec 41 % des personnes interrogées qui disent avoir une opinion "positive" de lui, contre 34 % qui se disent "négatives". Sans surprise, les Français sont les plus sévères, avec 62 % d'opinions "négatives" et seulement 28 % d'opinions "positives".

La popularité d’Emmanuel Macron est un sentiment majoritaire en Roumanie (57 %), en Grèce (55 %), en Allemagne (53 %), au Danemark (52 %) et aux Pays-Bas (50 %).

"Je pense qu'il a fait preuve de leadership au niveau européen et qu'il a été capable de donner une image très claire, pour ainsi dire, de l'orientation qu'il voudrait donner à l'Europe", estime Francesco Nicoli, chercheur à l'Institut Bruegel.

Le sondage Euronews/Ipsos se termine par un examen du président russe Vladimir Poutine, qui est de loin le dirigeant le plus décrié : 79 % des personnes interrogées ont une opinion "négative" de l'homme recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre en Ukraine.

En revanche, 10 % ont une opinion "positive" de lui et 11 % "n'en savent pas assez".

La réprobation est écrasante : la Finlande (94 % de "négatifs"), la Suède (91 %), le Danemark (91 %), la Pologne (91 %), l'Espagne (90 %), le Portugal (89 %), les Pays-Bas (88 %) et la France (80 %) sont en tête des condamnations contre le maître du Kremlin.

Le taux "négatif" n'est inférieur au seuil de 60 % que dans quatre pays : Grèce (59 %), Hongrie (57 %), Slovaquie (56 %) et Bulgarie (48 %).

Cet article conclut la série relative au sondage exclusif d'Euronews réalisé par Ipsos. Au total, 25 916 personnes ont été interrogées entre le 23 février et le 5 mars, en ligne et par téléphone, dans 18 Etats membres, représentant 96 % de la population de l'UE. Vous pouvez consulter l'ensemble de la série sur le site des élections européennes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La plupart des électeurs européens sont favorables à l'adhésion de l'Ukraine à l'UE, selon un sondage exclusif

Selon un sondage, la Commission européenne ne gagne pas les cœurs et les esprits des Européens

Les Européens veulent une UE plus forte sur la scène mondiale, mais ce n'est pas la priorité absolue, selon un sondage