EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Non, 97 % des bénéficiaires du revenu minimum de base en Espagne ne sont pas des migrants.

Des migrants regroupés après leur arrivée en Espagne, en 2021
Des migrants regroupés après leur arrivée en Espagne, en 2021 Tous droits réservés Bernat Armangue/Copyright 2021 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Bernat Armangue/Copyright 2021 The AP. All rights reserved.
Par James Thomas
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Cube a fait son enquête après la publication d'un post Facebook qui affirmait le contraire.

PUBLICITÉ

L'immigration est généralement un sujet brûlant dans toute les campagnes électorales et alimente souvent des débats enflammés.

À l'approche des élections européennes, les hommes politiques, les commentateurs et les utilisateurs des réseaux sociaux font fréquemment des affirmations erronées sur l'immigration en Europe.

Qu'il s'agisse des prestations sociales ou des taux d'immigration, les allégations sont généralement provocatrices ou tout simplement fausses.

C'est le thème du Cube cette semaine.

Premier exemple en l'Espagne.

Ce post sur Facebook affirme que près de 97 % des bénéficiaires du revenu minimum de base en Espagne sont des immigrés.

Le revenu minimum de base est une prestation de sécurité sociale qui fournit un salaire de base aux personnes économiquement vulnérables. Elle peut aller de 600 à 1400 euros par mois, en fonction des conditions de vie du bénéficiaire.

Le message publié sur Facebook est erroné pour plusieurs raisons

Tout d'abord, il affirme que c'est le ministère du travail qui verse le revenu de base minimum, alors qu'il s'agit en fait du ministère de l'Inclusion, de la Sécurité Sociale et des Migrations.

Mais surtout, il est erroné parce que selon les données officielles du Ministère pour le mois d'avril 2024, 82,4% des bénéficiaires avaient la nationalité espagnole, tandis que seulement 17,6% étaient des étrangers.

Le post Facebook estime également de manière erronée le nombre de personnes bénéficiant du revenu minimum de base : en réalité, l'allocation a été versée à quelque 600 000 foyers, dans lesquels vivent près d'un million huit cent mille personnes.

Et ailleurs en Europe ?

Un clip de l'activiste d'extrême droite néerlandaise Eva Vlaardingerbroek affirme que la plupart des populations d'Amsterdam, de Bruxelles et de Londres sont des immigrés.

Elle affirme également que la « théorie du grand remplacement », totalement infondée, est une réalité et non une conjecture d'extrême droite, visant à faire croire que la population blanche d'Europe est supplantée par des immigrés venus d'ailleurs.

Tout cela est faux !

Les chiffres officiels de l'office néerlandais des statistiques révèlent que 37% de la population d'Amsterdam est née en dehors des Pays-Bas.

Vue du centre historique d'Amsterdam, Pays-Bas, en décembre 2022
Vue du centre historique d'Amsterdam, Pays-Bas, en décembre 2022Peter Dejong/Copyright 2022 The AP. All rights reserved

Les chiffres de l'agence belge des statistiques indiquent que 48% des Bruxellois sont nés à l'étranger.

À Londres, le recensement de 2021 a révélé que 41% de la population de la capitale n'était pas née au Royaume-Uni, selon l'Office des statistiques nationales.

En outre, le simple fait d'être né ailleurs n'est pas un indicateur d'origine et ne peut être utilisé pour démontrer une hypothèse par ailleurs indémontrable.

S'il est vrai que l'immigration est une question importante et qu'il est légitime de s'inquiéter de la manière dont elle est gérée, il est essentiel de s'assurer que toutes les affirmations à ce sujet sont fondées sur des faits.

Pour plus de vérifications des faits et d'informations sur les élections européennes, rendez-vous sur euronews.com.

Journaliste • Jean-Philippe Liabot

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie inonde délibérément les médias de faux contenus afin de surcharger les vérificateurs de faits

Non, une croix trop grande n'annulera pas votre bulletin de vote en Allemagne

L'UE est-elle en train de créer une armée européenne ?