EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

La Suisse accueille ce week-end une conférence sur la paix en Ukraine

La conférence pour la paix en Ukraine des 15 et 16 juin aura lieu  une station de luxe dans le canton de Nidwald, en Suisse.
La conférence pour la paix en Ukraine des 15 et 16 juin aura lieu une station de luxe dans le canton de Nidwald, en Suisse. Tous droits réservés Urs Flueeler/' KEYSTONE / URS FLUEELER
Tous droits réservés Urs Flueeler/' KEYSTONE / URS FLUEELER
Par Euronews avec AP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Des dizaines de dirigeants du monde entier réunis dans le canton de Nidwald, au centre de la Suisse, vont tenter de définir les premières étapes de la paix en Ukraine, sans la Russie.

PUBLICITÉ

Alors que s'ouvre cette nouvelle conférence pour tenter de mettre fin à l'invasion de l'Ukraine par la Russie, certains estiment que les discussions avec Moscou seront pourtant nécessaires à un certain point.

Comme le gouvernement ukrainien ne voulait pas que la Russie soit impliquée, les Suisses, conscients des réserves de Moscou à l'égard des pourparlers, ne l'ont pas invitée. Mais ils insistent sur le fait que la Russie devra participer à un moment donné et espèrent qu'elle rejoindra un jour le processus. Les Ukrainiens envisagent, eux aussi, cette possibilité.

La conférence, qui s'appuie sur les éléments d'une formule de paix en dix points présentée par le président Volodymyr Zelensky à la fin de l'année 2022, a peu de chances d'aboutir à des résultats majeurs et est considérée comme un effort largement symbolique de la part de Kyiv pour rallier la communauté internationale.

Les pays du G7, réunis cette semaine à Rome, se sont déjà entendus sur un renforcement du soutien à l'Ukraine avec l'utilisation des avoirs russes gelés.

Mais la question qui se profile à l'horizon du sommet est de savoir comment les deux pays peuvent s'éloigner du bord du gouffre et finalement faire taire les armes dans une guerre qui a causé des centaines de milliers de morts et de blessés et coûté des centaines de milliards d'euros.

Le sommet intervient alors que les forces russes ont réalisé de modestes gains territoriaux dans l'est et le nord-est de l'Ukraine, étendant l'emprise qu'elles exercent déjà sur environ un quart du pays.

Les autorités suisses ont constaté jeudi les premières cyberattaques liées à l’organisation de cette conférence.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Jens Stoltenberg veut s'assurer que les membres de l’OTAN aideront l’Ukraine sur le long terme

G7 : 50 milliards de dollars pour l'Ukraine, accords de sécurité avec Washington et Tokyo

Des bombardements russes sur Kryvyi Rih mercredi font au moins 8 morts