Vidéo

euronews_icons_loading
Des groupes Mariachis colombiens réagissent au décès du musicien Vicente Fernández

Des groupes Mariachis colombiens réagissent au décès du musicien Vicente Fernández

Le Mexique est en deuil : son roi de la chanson populaire et star des orchestres "mariachi", Vicente Fernandez est mort dimanche, jour du pèlerinage à la vierge de Guadalupe, la sainte-patronne du pays.

Le crooner aux sombreros et aux romances qui ont bercé des soirées de fête et des générations de coeurs brisés du Mexique à l'Argentine s'est éteint à 81 ans dans un hôpital de Guadalajara, la deuxième ville du pays, a indiqué sa famille sur Instagram.

Le maître absolu des "rancheras", chansons sur les tourments de l'amour à plusieurs guitares et inévitables trompettes, était hospitalisé depuis une chute début août dans son ranch près de Guadalajara, capitale de l'état du Jalisco, berceau de la tequila et fief du plus dangereux cartel de la drogue en activité.

L'interprète sentimental et macho assumé de "Por tu maldito amor" ("Pour ton amour maudit") et de la très aigre-douce "Que te vaya bonito" ("Je te souhaite le meilleur") a vendu 70 millions de disques en cinquante ans d'une carrière couronnée par trois Grammys et neuf "Latin Grammys".

Des groupe mariachis traditionnels lui ont rendu hommage dimanche, en Colombie, dans les rues de la capitale, Bogota.